Source http://www.letusreason.org/Latrain4.htm

L'examen des enseignements de William Branham, à la lumière de la Parole de Dieu, nous prouve qu'il n'était qu'un faux prophète de la fin des temps.

William Branham est considéré par beaucoup comme un prophète de Dieu. L'examen attentif de ce qu'il a enseigné, à la lumière de la Parole de Dieu, nous prouve qu'il n'était pas un prophète de Dieu, mais un faux prophète de la fin des temps. Ne vous laissez plus séduire !

"Nous sommes identifiés avec Jésus dans Actes 2. Nous sommes identifiés avec les disciples. Nous avons reçu le même baptême qu'eux. C'est la même chose ! Tout ce que Jésus était alors, tout ce qu'Il est, nous le sommes. Exactement !"

"C'est la même chose, quand on est un vrai Chrétien. Vous êtes identifiés avec eux ! J'ai prêché avec Moïse. J'étais avec Noé et j'ai averti les hommes du jugement qui allait venir. J'étais avec Moïse devant le buisson ardent. J'ai vu la colonne de feu, j'ai vu Sa gloire. J'étais avec Moïse dans le désert. En tant que Chrétien, je dois être identifié avec tout ce que Dieu était. J'ai vu Sa gloire, j'ai entendu Sa voix. N'essayez pas de me persuader du contraire maintenant, parce que j'y étais ! Je sais de quoi je parle. J'ai vu ce qui s'est passé ! Oui, Monsieur !"

"J'étais devant la Mer Rouge quand j'ai vu l'Esprit de Dieu descendre et séparer les eaux de la mer, qui était profonde de trente mètres à cet endroit. J'ai vu l'Esprit de Dieu ! J'ai marché avec Moïse sur la terre sèche, au travers de la Mer Rouge. J'ai été sur le Mont Sinaï. J'ai vu les éclairs tomber et j'ai entendu le tonnerre. J'ai mangé la manne avec eux dans le désert. J'ai bu l'eau du Rocher. Je la bois encore ce soir. J'ai été identifié avec tous ceux qui ont mangé la manne. J'ai été identifié avec tous ceux qui ont bu l'eau du rocher".

"J'étais avec Jean-Baptiste, devant tous ceux qui le critiquaient. J'ai vu l'Esprit de Dieu descendre. J'ai entendu la voix de Dieu dire : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection" Oui, Monsieur ! J'ai été identifié avec Lui. Exactement !"

"J'étais avec les 120 dans la chambre haute. J'étais identifié avec eux ! Amen ! Je suis l'un d'eux. J'étais avec eux quand cela s'est produit, parce que je suis un vrai Chrétien" (Cité de "Le Dieu tout-puissant dévoilé devant nous", page 27 de l'édition américaine - NdT : Toutes les citations de l'article font référence au texte des éditions américaines).

Voilà jusqu'où est parvenu William Branham dans ses révélations ! Il pensait qu'il était avec tous ceux qui l'ont précédé dans l'histoire. Est-ce rationnel ? Est-ce biblique ? Est-ce croyable ? La Bible ne nous enseigne pas cela, nulle part ! "Qu'aucun homme, sous une apparence d'humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu'il s'abandonne à ses visions et qu'il est enflé d'un vain orgueil par ses pensées charnelles" (Col. 2 :18).

Branham disait que l'Eglise est bâtie sur le Rocher de la Révélation ("Les sept âges de l'Eglise", page 13) Jésus a enseigné qu'Il était le fondement sûr. Il n'y en a aucun autre (Matthieu 7 :24). Paul dit que le Rocher est Christ. C'est Lui qui était dans le désert (1 Cor. 10 :4). Pierre répète que le Rocher est Christ (1 Pierre 2 :5-8). L'Eglise n'a jamais été bâtie sur la révélation. Paul nous dit que le seul fondement de l'Eglise est Jésus-Christ.

William Branham prétendait être le prophète Elie.

(Prophétie de William Branham. C'est "Jésus" qui parle par sa bouche) : "Tout est terminé. Je vais parler. Oui, je suis au milieu de l'Eglise. Je suis l'Amen de Dieu, le Fidèle et le Véritable. Je vais Me révéler, et ce sera par Mon prophète. Oh oui, il en est ainsi ! Apocalypse 10 :7 "Aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s'accomplirait, comme il l'a annoncé à ses serviteurs, les prophètes"… Dieu envoie un prophète confirmé. Il envoie un prophète, après presque deux mille ans. Il envoie quelqu'un qui est aussi loin des organisations, du monde de l'éducation et de la religion, que ne l'étaient Jean-Baptiste et Elie. Il n'entendra que la voix de Dieu. Il parlera pour Dieu et dira "Ainsi parle l'Eternel". Il sera comme la bouche de Dieu. Comme il est écrit dans Malachie 4 :6, c'est lui qui ramènera le cœur des enfants à leurs pères, et le cœur des pères à leurs enfants" ("Message à l'âge de Laodicée", page 28).

"Cet ange, dont vous voyez le portrait là-bas, est venu sur la rivière, il y aura trente ans en juin prochain, et m'a dit : "De même que Jean-Baptiste a été envoyé (devant au moins 5.000 personnes), l'heure est venue où ton Message va atteindre les extrémités du monde" ("La révélation des sept sceaux", page 51).

Cet ange était le guide de William Branham.

"Vous devez vous préparer à rencontrer le Seigneur dans les airs, par le pouvoir qui m'a été conféré, selon la mission qui m'a été confiée par le Dieu Tout-Puissant, et qui m'a été transmise par un ange, une colonne de lumière" ("La révélation des sept sceaux", page 112-113).

"Quand nous avons fini l'enseignement sur l'âge de l'Eglise, la dernière fois, quand j'en ai parlé sur cette estrade, vous rappelez-vous ce qui s'est passé ? Il est descendu, et il s'est manifesté sur le mur sous une forme lumineuse, devant nous tous. L'ange du Seigneur s'est manifesté ici même devant plusieurs centaines de personnes ! A présent, il est en train de faire quelque chose de surnaturel, maintenant même. Nous nous attendons donc à de grandes choses" ("La révélation des sept sceaux", page 180).

"Dans les derniers jours, il y aura un prophète qui vous révélera les mystères de Dieu, parce que ces mystères ne sont connus que par les prophètes. Il faut donc que cet homme vienne. Comprenez-vous ce que je vous dis ? Il ne peut pas être un réformateur. Il faut qu'il soit un prophète ! Parce qu'il doit avoir reçu des dons de Dieu et comprendre la Parole" ("La révélation des sept sceaux", page 145). "La foi originelle de la Bible doit être restaurée par le septième ange. Combien j'aime cela ! Nous connaîtrons tous les mystères des sceaux, que les réformateurs n'ont jamais complètement compris" (Ibid., page 147).

Les fausses prophéties de Branham.

"Vous voyez, immédiatement après la venue de cet Elie, la terre sera purifiée par la haine, et les impies seront réduits en cendres. Bien entendu, cela ne s'est pas produit du temps de Jean-Baptiste, l'Elie de cette époque" ("Message à l'âge de Laodicée", page 13).

Est-ce que cela s'est passé après la mort de William Branham ? Branham croyait qu'il était l'Elie des temps de la fin. Mais la terre n'a pas été purifiée, ni les impies réduits en cendres.

"Notre âge actuel s'achèvera vers l'an 1977. Je fonde cette prédiction sur sept grandes visions successives que j'ai reçues un dimanche matin de juin 1933. Le Seigneur m'a parlé et m'a dit que Son retour était proche. Mais, avant Son retour, sept événements majeurs devaient se produire" ("Message à l'âge de Laodicée", page 29).

"Après trente ans, je maintiens cette prédiction. Car Jésus n'a jamais dit qu'aucun homme ne connaîtrait l'année, le mois, la semaine ou le jour de Son retour. Je le répète donc, je crois sincèrement et je maintiens, en raison de mon étude personnelle de la Parole, et d'une inspiration personnelle, que 1977 devrait connaître la fin du système mondial actuel, et notre entrée dans le Millénium" ("Les sept âges de l'Eglise", page 322).

"Le réveil est terminé. L'Amérique a eu sa dernière chance en 1957. A présent, les langues sont le signe divin d'un désastre imminent, comme le signe qui est apparu sur le mur du palais de Belschatsar lors de son festin" ("Message à l'âge de Laodicée", page 29).

Pourtant, les revivalistes qui approuvent le ministère de Branham prétendent que nous connaissons actuellement un réveil inégalé dans le passé. Selon Branham, ils ne peuvent être que des faux prophètes. Ou alors, selon eux, c'est Branham qui devrait être un faux prophète !

Branham a-t-il ouvert les sept sceaux ?

"Les anges qui formaient une pyramide m'ont placé au milieu d'eux. Seuls ces anges connaissent les mystères de Dieu. Ce sont les messagers qui sont venus interpréter cette pyramide, ou le message du secret des sept sceaux, contenu dans cette pyramide".

"Pendant ce temps, je vis sept anges formant une pyramide. Ils sont descendus et m'ont enlevé avec eux. Ils m'ont conduit vers l'orient, pour ouvrir les sept sceaux de Dieu" ("Le message des sept anges", 1963).

La Bible nous dit que seul Jésus a été jugé digne d'ouvrir les sept sceaux. Il doit les ouvrir selon ce que dit la Bible. L'ouverture de ces sept sceaux n'a pas encore été faite, quelles que soient les prétentions de Branham. A la même époque, celui-ci a également dit :

"Oh ! Je veux faire partie de leur nombre en ce jour, Seigneur ! Et je vois ce jour approcher… Vous commencez à voir ces sceaux… Dieu va nous les ouvrir. Rappelez-vous que Lui seul peut les ouvrir". ("La révélation des sept sceaux", page 66). Il y a donc une contradiction entre ces deux déclarations successives de William Branham. A moins d'admettre que Branham était Dieu, il n'est pas possible de réconcilier ces deux déclarations.

"Quand les sceaux seront ouverts, et quand les mystères seront révélés, alors descendra l'Ange, le Messager, Christ. Il posera Ses pieds sur la terre et sur la mer, Sa tête entourée d'un arc-en-ciel. Rappelez-vous que ce septième ange sera sur la terre au moment de cette venue de Christ" ("La révélation des sept sceaux", page 74). Ceci est la preuve que Branham n'était pas ce septième ange qu'il prétendait être, puisqu'il est mort avant le retour de Christ.

La célèbre photo montrant une colonne de lumière au-dessus de Branham.

Au cours du ministère de Branham, cette lumière a pu être photographiée plusieurs fois. Qu'elle soit réelle ou non, ce n'est pas le problème. C'est exactement la même colonne de lumière qui a accompagné Branham depuis sa naissance. Quand il priait pour les malades, il observait cette colonne de lumière se déplacer dans la salle, aller de personne en personne, et révéler les pensées et les intentions des cœurs, ainsi que le passé, le présent et l'avenir.

2 Corinthiens 11 :13-15 : "Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres".

Le fait d'être accompagné d'effets de lumière ne prouve absolument pas que cela vienne de Dieu. Il se peut même que cela prouve le contraire ! Le faux prophète des Mormons, Joseph Smith, a vu constamment des colonnes de lumière et des anges. Est-ce que cela signifie que nous devrions accepter son message ? Le fait d'impressionner par le surnaturel est la plus ancienne ruse de l'ennemi dont nous parle la Bible. Littéralement ! La Genèse nous raconte que Satan est venu sous la forme du serpent. Le texte hébreu dit qu'il était resplendissant de lumière. C'est ce qui a certainement impressionné et ensorcelé Eve !

Jean-Baptiste n'avait pas de halo lumineux autour de la tête. Les seuls qui ont eu une flamme sur leurs têtes ont été les cent vingt dans la chambre haute. Cela n'est arrivé qu'une fois, et n'a été que temporaire. Cela n'avait pour but que de leur montrer que Dieu leur avait envoyé le Saint-Esprit pour qu'Il demeure en eux. C'est là qu'est née l'Eglise. Ce n'est pas parce qu'on a pu prendre des photos d'un homme appelé Branham avec un halo de lumière au-dessus de sa tête que ses partisans pentecôtistes doivent considérer cela comme une preuve divine. Il en est de même en ce qui concerne les stigmates apparaissant sur les mains et les pieds des mystiques catholiques.

Ces manifestations surnaturelles doivent-elles suffire à nous empêcher de tenir compte des fausses doctrines dans lesquelles son ange (de lumière) a conduit Branham ? Avez-vous vraiment vu la lumière ? Je ne parle pas de la lumière physique qui accompagnait Branham, mais de la lumière de la vérité de la Parole de Dieu, qui doit vous permettre de discerner les séductions enseignées par cet homme. Si nous acceptons Branham comme un vrai prophète, alors nous pouvons être séduits par tout homme qui viendra exhiber des pouvoirs surnaturels et nous conduire dans diverses expériences. Ceux qui exhiberont la plus grande puissance, tout en nommant le nom de Christ, auront le dernier mot ! Si nous faisons cela, nous quitterons peut-être les dénominations, comme le voulait Branham, mais ce sera pour entrer dans une Eglise mondiale unique !

En réalité, si nous avons des dénominations, c'est parce que Dieu enseigne différentes choses à différents groupes. Mais certains groupes se polarisent sur ce que Dieu leur enseigne, et le considèrent comme leur appel particulier. Les dénominations ne sont pas mauvaises tant qu'elles ne divisent pas, et tant que nous ne cessons pas d'avoir une communion spirituelle avec des Chrétiens d'autres dénominations. Des Baptistes devraient pouvoir fréquenter des Luthériens ou des Pentecôtistes. Tant que nous sommes d'accord sur les doctrines fondamentales de la Bible, nous devrions tous comprendre que nous appartenons au même Corps de Christ. Israël avait aussi douze tribus qui exerçaient toutes des ministères différents, par rapport à la Tente du Tabernacle. Mais elles ne formaient qu'une seule nation.

Il n'est pas nécessaire de faire de longues recherches pour s'apercevoir que l'enseignement de William Branham était contraire à la Parole de Dieu. Branham enseignait en particulier que la parole de Dieu nous avait été donnée sous trois formes : le Zodiaque, les Pyramides d'Egypte, et l'Ecriture sainte.

Il croyait en un Dieu unique à la manière des modalistes : Dieu était pour lui une Personne divine unique sous trois formes différentes. La Bible enseigne qu'il n'y a qu'un seul Dieu en trois Personnes distinctes.

Voici comment il expliquait de quelle manière nous pouvions voir Dieu : "Nous ne pouvons pas Le voir, mais nous savons qu'Il est là. Il n'a fait que changer de forme, lorsqu'Il est passé du domaine surnaturel au domaine naturel… Il n'a fait que changer de masque… C'est comme l'acteur d'un drame. Quand les Grecs jouaient une pièce de théâtre, ils changeaient de masque. Un seul acteur pouvait ainsi jouer plusieurs rôles dans la même pièce. Dans l'école de ma fille, qui est ici, ils ont joué une pièce de théâtre. Un garçon a joué quatre rôles. Il a dû changer de masques pour se mettre dans la peau de différents personnages" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 6, 29 juin 1964).

"Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont trois fonctions différentes du même Dieu. Il était le Père, Il était le Fils, et Il était le Saint-Esprit" ("Conduite, Ordre, Doctrine", page 392).

"Le Père, le Fils, et le Saint-Esprit n'ont qu'un seul nom, celui du Seigneur Jésus-Christ" ("Conduite, Ordre, Doctrine", page 392).

"Voici ma révélation, par le Saint-Esprit : Christ et le Saint-Esprit sont une même personne, mais sous deux formes différentes… Je sais qu'il s'agit de l'un des mystères des derniers jours, que Christ puisse être trois personnes en une. Il ne s'agit pas de trois personnes différentes, Père, Fils et Saint-Esprit, ce qui ferait trois dieux, comme les trinitariens s'efforcent de nous le dire. Ce sont trois manifestations différentes de la même Personne ou, si vous préférez, trois fonctions différentes de la même Personne… Le Saint-Esprit est une forme, et Christ une autre forme. C'est cela !" ("La révélation des sept sceaux", pages 156-157).

Branham niait aussi la personnalité du Saint-Esprit : "Le Saint-Esprit est la Pensée de Dieu, manifestée en Parole" ("Exposé des sept âges de l'Eglise", page 155).

"Jésus, après Sa mort, Son ensevelissement, et Sa résurrection, est descendu le jour de la Pentecôte en tant que Fils de Dieu, l'Esprit, sous la forme du Saint-Esprit. Qu'avait-Il fait ? Il S'était transformé, pour Se faire connaître à Son peuple sous une forme différente. En tant que Saint-Esprit, qui est Dieu, Il est venu pour conduire l'Eglise dans ses différents âges. Il l'a fait en tant que Fils de Dieu, le Saint-Esprit" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 9).

"Qu'est-ce que Dieu ? Dieu est le Grand Eternel. Tout au commencement, bien avant qu'il y ait un commencement, Il n'était même pas Dieu. Saviez-vous cela ? Un dieu est un objet d'adoration, et il n'y avait personne pour l'adorer ! Il vivait seul. Mais Il possédait des attributs. Qu'est-ce qu'un attribut ? C'est une pensée" ("La parole parlée", Vol. III, page 79). Ainsi, le Dieu de Branham ne peut pas être Dieu s'il n'y a personne pour L'adorer ! C'est ce que disent aussi certains Mormons. Et ce qu'Il est, c'est simplement une pensée ! Nous devrions réfléchir à ces paroles.

Cela aboutit à une autre très sérieuse erreur de Branham : "Dieu, dans tous les âges, était revêtu d'une peau. Comprenez-vous ?" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 20). C'est une fausse doctrine très grave. Elle revient à nier l'incarnation unique de Jésus, telle qu'elle nous est révélée par le Nouveau Testament, puisque Branham croyait que Dieu avait toujours eu une forme humaine. La Bible nous enseigne qu'Il est devenu Homme à un certain moment de l'histoire.

Branham a déformé la vraie nature de Dieu.

"Dieu a toujours été un Etre revêtu de peau. Quand Moïse reçut la visite de Dieu, Celui-ci était revêtu d'une peau humaine. Il avait l'apparence d'un homme. Ce soir, Dieu, dans Son Eglise, est aussi voilé. Mais Il est toujours le même Dieu. Le fait que Dieu Se voile derrière l'apparence d'une peau s'oppose aux traditions. Ceux qui s'attachent aux traditions ne peuvent pas croire que c'est Dieu qui agit dans Son peuple comme cela. Comprenez-vous ? C'est parce que Dieu est voilé dans Son Eglise, qui est comme Sa peau. C'est vrai ! Il est caché aux yeux des incrédules, et Il se révèle aux croyants. Oui, Monsieur !"

"Quand le voile des traditions des anciens est déchiré, nous pouvons Le voir clairement, comme Dieu voilé sous une chair humaine. C'est ce que dit Hébreux 1, ainsi que Genèse 18. Rappelez-vous que Dieu était alors un homme, qu'Il a mangé et parlé avec Abraham, et qu'Il a dit à Sarah ce qu'elle faisait derrière la tente. Et Jésus a dit : "Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement" à l'avènement du Fils de l'homme : Dieu Se manifestera de manière voilée, au travers d'une chair humaine" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 21).

En ce qui concerne Jésus-Christ, le Fils.

"Voyez-vous, Il est venu sous trois noms. Il est venu en tant que Fils de l'homme, comme prophète… Il n'a jamais dit qu'Il était le Fils de Dieu. Il a dit qu'Il était le Fils de l'homme. Aujourd'hui, Il est le Fils de Dieu, depuis qu'Il est descendu sous la forme du Saint-Esprit. Actuellement, Il est sous la forme du Saint-Esprit, une personne invisible. Pourtant, Il est aussi Dieu, le Fils de Dieu. Pendant le Millénium, Il sera assis sur le trône de Son Père. Il sera le Fils de David. Il S'est d'abord révélé en tant que Fils de l'homme, un prophète pour ce temps, l'âge de l'Eglise, Fils de l'homme, ou Fils de Dieu. Dans l'âge qui vient, Il sera Fils de David. Trois fils !" (Page 7).

"Avant la manifestation du Fils promis, Dieu S'est manifesté à Sodome en tant que prophète, sous la forme d'un homme, Dieu dans la chair. J'ai entendu quelqu'un le dire il n'y a pas très longtemps. Il était Elohim, incorporant toute la Divinité sous une forme humaine. Il était la plénitude. Elohim est la plénitude de la Divinité, sous une forme corporelle" ("Aujourd'hui cette parole de l'Ecriture est accomplie", page 7).

"Il n'a jamais dit qu'Il était le Fils de Dieu. Il se considérait comme le Fils de l'homme, parce qu'Il était venu conformément à l'Ecriture" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 8).

Voici ce que la Bible dit : "L'ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu" (Luc 1 :35). "Celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j'ai dit : Je suis le Fils de Dieu" (Jean 10 :36). Voir aussi Jean 5 :25 ; Luc 22 :70 ; Matthieu 27 :43 ; Jean 19 :7. Jésus dit dans Jean 9 :35 : "Jésus apprit qu'ils l'avaient chassé ; et, l'ayant rencontré, il lui dit : Crois-tu au Fils de Dieu ?" Là encore, Branham ne connaissait pas sa Bible !

"Il devait être semblable à nous. Voyez-vous, un ange ne pouvait pas nous sauver. Un homme ne pouvait pas nous sauver. Il devait être un homme, mais Il ne pouvait pas naître d'une femme à la suite d'un acte sexuel. Il est né d'une vierge, lorsque le Saint-Esprit a couvert Marie. Jésus n'était donc pas un Juif. Il n'était pas non plus un Gentil. Il était Dieu. Son sang ne venait pas d'un acte sexuel. Il avait un sang saint créé par Dieu. Nous ne sommes donc pas sauvés par du sang Juif, ni par du sang Gentil" ("La révélation des sept sceaux", page 98).

Certes, mais la Bible dit que Jésus est né d'une femme, et qu'Il était Juif dans la chair. Dieu est venu à nous dans la chair. Si Son sang n'avait pas été exactement semblable à du sang humain (NdT : toutefois, sans la souillure du péché originel), Son sacrifice n'aurait pas compté. Il fallait qu'Il vienne sous la forme d'un homme créé à l'image de Dieu.

"Les gens parlent de Jésus en tant que Fils éternel de Dieu. N'est-ce pas là une contradiction ? Depuis quand un fils est-il éternel ? Les fils ont un commencement, et ce qui est éternel n'a jamais eu de commencement" ("Exposé des sept âges de l'Eglise", page 21).

Cela n'est absolument pas confirmé par la Bible, ce qui est grave pour un prophète qui prétendait restaurer la vraie foi !

Dans un sermon donné le 2 octobre 1957, ce "prophète" a dit : "Voyez-vous, il ne peut pas y avoir de Fils éternel, parce qu'un fils doit avoir un commencement. Jésus a donc eu un commencement, alors que Dieu n'a aucun commencement" ("Conduite, Ordre, Doctrine de l'Eglise", page 273).

"Jésus a été créé. Quand le Saint-Esprit est venu couvrir Marie, Il a créé en elle des cellules, qui se sont multipliées et qui sont devenues le corps de notre Seigneur. Ces cellules ont été créées. C'est le commencement de la création de Dieu. C'est cela qu'est Jésus" ("Exposé des sept âges de l'Eglise", page 37).

Voici ce que dit la Bible : "Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous" (Matthieu 1 :23). "Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle" (Jean 1 :3). "Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui" (Col. 1 :16).

Branham ne croyait pas que Jésus était Dieu en tant que Parole. Il enseignait que la Parole avait été créée.

Jean 1 :1 dit ceci : "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu". Mais ce n'est pas ce que disait Branham :

"Dans Jean 1, il est écrit qu'au commencement était la Parole, que la Parole était avec Dieu et qu'elle était Dieu. Et la Parole a été faite chair. Elle a habité au milieu de nous. Alors, au commencement était la Parole. Une parole est l'expression d'une pensée. Au commencement, Il n'était même pas Dieu" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 11).

Branham s'oppose donc complètement à l'Ecriture, qui dit qu'au commencement Jésus était Dieu, et qu'Il a continué à être Dieu. Branham a aussi dit :

"Dans Jean 1 :1, il est écrit : Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair, et a habité au milieu de nous... Dieu a habité au milieu de nous dans la chair. Il était la Parole. Avant une parole, il y a une pensée. Et une pensée est toujours créée. C'est cela ! Ainsi, les pensées de Dieu ont été créées quand elles se sont exprimées par une parole. Il en est de même lorsque Dieu vous présente une pensée, et qu'elle devient votre pensée. Quand cette pensée vous est révélée, elle reste une pensée tant que vous ne l'exprimez pas par une parole" ("La révélation des sept sceaux", page 242).

Dans cette citation, Branham dit exactement l'opposé du passage de l'Ecriture qu'il vient de lire. C'est donc la preuve que les manifestations surnaturelles qui l'accompagnaient (s'il y en a eu) ne pouvaient jamais venir de Dieu ! Branham ne pouvait même pas dire la vérité en ce qui concerne la nature de Dieu !

"Ce soir, nous avons l'autre partie du contrat. Dieu a déchiré Son Fils en deux au Calvaire. Il a fait monter Son corps au Ciel, et Il a fait descendre Son Esprit vers nous. Celui qui vivait autrefois dans un homme, Jésus, ce même Dieu est ce soir au milieu de nous sous la forme du Saint-Esprit. Il faut que ces deux parties du contrat soient réunies, et que vous deveniez partie du contrat. Dieu a fait cela pour Se faire mieux connaître des hommes. C'est pourquoi Il S'est fait homme" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 7).

"Le jour de la Pentecôte, Il est devenu le Fils de Dieu, alors qu'auparavant Il était le Fils de l'homme. Il est venu, non pour être avec les hommes, mais pour être en eux" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 15).

Un prophète peut-il dire de tels mensonges, et enseigner de telles doctrines concernant la nature de Dieu ? Dieu peut-Il Se manifester par les prétendus grands miracles accomplis par Branham ? Je ne le pense pas !

La Trinité.

Cette doctrine fondamentale de la foi chrétienne fut aussi attaquée par Branham.

"Pourquoi ne remettez-vous pas en cause votre baptême au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, cette fausse "trinité", comme ils l'appellent" ("Le trône de la grâce et du jugement", chapitre 4, N°3).

Branham exprimait son point de vue de la manière suivante : "Cette soi-disant "trinité" n'est autre que trois fonctions d'un seul Dieu, ou trois titres. Le nom de "Père" n'existe pas. "Père", "Fils" et "Saint-Esprit" ne sont pas des noms. Le nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit est Jésus-Christ" ("Aux jours de la voix du septième ange, page 41").

"La Trinité n'est jamais mentionnée dans la Bible, nulle part… C'est une erreur catholique. Et vous, les Protestants, vous vous inclinez devant cette erreur" ("Conduite, Ordre, Doctrine", page 182).

"Regardez dans votre Bible et voyez s'il est écrit : "Aux noms…" Non, Monsieur ! Il est écrit : "Au nom…"

"Comprenez-vous votre erreur ? Il n'y a qu'un seul Dieu manifesté en trois dispensations… Quand Jésus a dit : "Baptisez-les au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit", il s'agissait du nom de Jésus-Christ. C'est pour cela que nous baptisons au nom de Jésus" ("Conduite, Ordre, Doctrine", pages 181 et 184. Ce livre de William Branham fait 1189 pages).

"La première chose à faire est de vous libérer de cette "trinité", Père, Fils et Saint-Esprit. Dieu est comme une règle de trois mètres. Le premier mètre est Dieu le Père, le second mètre, Dieu le Fils, et le troisième, Dieu de Saint-Esprit. Mais c'est le même Dieu" (Ibid., pages 182 et 184). "Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont les trois fonctions d'un même Dieu. Il était le Père, Il était le Fils, Il est le Saint-Esprit. Ce sont trois fonctions dans trois dispensations successives, celle du Père, celle du Fils, puis celle du Saint-Esprit. Mais le Père, le Fils et le Saint-Esprit n'ont qu'un seul nom, celui du Seigneur Jésus-Christ" (Ibid., page 392).

"Comment trois personnes peuvent-elles être dans le même Dieu ? Non seulement il n'y a rien dans la Bible qui le prouve, mais c'est une simple question de raisonnement intelligent. Trois personnes distinctes, même si leur substance est identique, cela fait trois dieux. Sinon le langage ne veut plus rien dire. Dieu est une seule Personne qui se manifeste en trois fonctions… Ce mot de "trinité" est absolument contraire à l'Ecriture. La trinité est fondée sur les multiples dieux de la religion romaine. Nos théologiens modernes, dupés par Satan, croient toujours aux trois personnes de la Divinité" ("Exposé aux sept églises", pages 18-21 et 184).

"Voyez-vous, Jésus était Dieu. Il n'était pas la deuxième personne, ni la troisième, ni la quatrième. Il était une Personne. Il était Dieu, voyez-vous. Il était Dieu, Emmanuel. Dieu a quitté Sa gloire et S'est révélé" ("La révélation des sept sceaux", page 89).

Ces citations suffisent à nous prouver que Branham était un Unitarien, un adepte de la doctrine de "Jésus seul". Mais ses enseignements embarrassent en réalité les partisans de ces doctrines. Son enseignement sur la nature de Dieu n'est que du modalisme.

Sa conception du baptême.

Branham insistait sur le fait que les Chrétiens qui avaient reçu le baptême trinitarien devaient se faire rebaptiser au nom de Jésus seul.

Branham pensait qu'il pouvait modifier la Bible, parce qu'il était plus qu'un réformateur, un prophète, le dernier des prophètes. "Voici le dernier messager du dernier âge de l'Eglise. Il n'est pas un réformateur, il est un prophète ! Il n'est pas un réformateur ! D'autres ont été des réformateurs, mais pas des prophètes. La Parole de Dieu s'adresse à un prophète. C'est pour cette raison que les réformateurs ont continué à pratiquer le baptême au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ils n'étaient que des réformateurs, pas des prophètes !" ("La révélation des sept sceaux", page 145).

Branham avait des enseignements qui sont ceux du "Mouvement des fils de Dieu manifestés" :

"Je parlais dernièrement à un homme, à propos de quelqu'un qui avait été guéri, et il m'a dit : "Frère Branham, ils font de vous un dieu…" Il disait cela pour les critiquer… Je lui ai dit : "Est-ce trop loin de l'Ecriture, d'être exactement cela ? Non ! C'est exactement cela ! Parce que Jésus a appelé les prophètes des dieux ! Voyez-vous ? Ils nous disent : "Vous essayez de prendre la place de Dieu !" Mais c'est exactement cela, en réalité ! Nous sommes Dieu manifesté dans la chair, comme Il l'a promis !" ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 20).

"A cette époque, Dieu S'est manifesté dans un homme, Son Fils Jésus-Christ. Nous croyons cela. Il n'était pas un simple prophète, ni un homme ordinaire. Il était Dieu en Christ, Dieu en un homme, la plénitude de la Divinité sous une forme corporelle. A présent, Dieu Se manifeste dans des hommes. Comprenez-vous ? C'est la plénitude de Dieu, manifesté dans Son Eglise tout entière, sous une forme corporelle. Dieu accomplit ainsi Sa Parole". ("Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous", page 20).

Cet enseignement est semblable à celui du "Mouvement des fils de Dieu manifestés", et de la "Pluie de l'Arrière Saison". L'Eglise n'est pas Dieu, ni la plénitude de Dieu. Cet enseignement revient à nier le caractère unique de Jésus-Christ en tant que Fils unique de Dieu, car il place l'Eglise sur un pied d'égalité avec Jésus, comme si les Chrétiens étaient de nombreux fils qui avaient la même nature que celle de Dieu.

Ses enseignements sont ceux du Mouvement de la Parole de Foi.

A propos des paroles de Jésus : "Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir" (Marc 11 :23), Branham a dit :

"Adam aussi pouvait dire aux montagnes de se déplacer, et elles le faisaient. Adam pouvait commander aux arbres de s'arracher d'un endroit et de se planter dans un autre. Et cela se faisait ! Voyez-vous, il exerçait un contrôle complet sur les éléments, car il était un petit dieu, sous l'autorité de Dieu, notre Père, et parce qu'il était un fils de Dieu" ("La révélation des sept sceaux", page 83).

Nous comprenons à présent qui a inspiré Benny Hinn, lorsqu'il enseigne qu'Adam pouvait voler !

"Ici-bas, Adam était un fils de Dieu, il était de la semence de Dieu. Il avait reçu la terre en héritage. Il pouvait contrôler toute la nature. Il pouvait dire une parole, et les choses venaient à l'existence. Parce qu'il était lui aussi un créateur. Il était de la race de Dieu" (Ibid., page 62).

Branham raconta que pendant qu'il réfléchissait à ces choses, une Voix lui parla et lui dit : "Que veux-tu maintenant ? Prononce une parole, et tu l'auras !" Et la voix répéta : "Que veux-tu maintenant ? Prononce une parole, et tu l'auras !" Branham répondit : "J'aimerais avoir trois écureuils". En août 1964, Branham raconta l'histoire suivante à Pearry Breen : "Une jeune femme qui était née avec des yeux qui louchaient assistait à l'une de mes réunions, à l'Ecole Biblique de Fort Wayne. Pendant la réunion, elle dit à ma femme qui tenait le stand des livres : "Je ne sais pas comment je pourrais me glisser dans la queue, il y a trop de gens qui demandent la prière de guérison !" Ma femme lui répondit : "Tu n'as pas besoin de te glisser dans la queue. Reste à ta place, et demande à Dieu de faire grandir ta foi jusqu'au niveau de la guérison, et tu pourras puiser dans la puissance du don de guérison". On a dit que Branham avait senti que l'auditoire "puisait" dans sa foi pendant cette réunion, et qu'il avait senti cette forte attraction s'exercer sur sa foi.

Tout cela n'est pas biblique. Notre foi est en Dieu. On ne la "sent" pas. Avoir la foi signifie que l'on croit, et que l'on fait confiance à Dieu.

"Une femme me dit un jour : "Frère Branham, mes deux fils ne sont pas sauvés. Je veux qu'ils soient sauvés ! Peuvent-ils être sauvés ?" J'ai répondu : "Au nom du Seigneur, je te donne tes deux fils". Ces deux garçons qui riaient et jouaient comme font les garçons, qui ne pensaient pas du tout se tourner vers Dieu, et qui n'avaient aucun désir de Le servir, sont soudain devenus pâles. L'Esprit de Dieu est venu sur eux et a secoué leur âme. Ils ont crié à Dieu et sont tombés devant Lui en se repentant". ("Le don de Dieu à Sœur Hattie").

"Jésus a dit : "Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé". Que fait l'Eglise ? Moïse a dit : "Que les grenouilles montent !" Il n'y avait pas de grenouilles dans le pays. En une heure, elles s'empilaient par endroits sur trois mètres de haut ! Qui a fait cela ? Dieu le Créateur, caché dans un simple homme !"

"Maintenant, je voudrais vous poser une question. Si le sang d'un bœuf ou d'un bouc, qui ne pouvait que couvrir le péché, pouvait conférer à un homme une telle position, dans laquelle il pouvait prononcer une Parole de Dieu créatrice et créer des mouches, à combien plus forte raison vous devriez croire en la puissance du Sang de Jésus, qui vous permet de prononcer une parole et de créer un écureuil ou tout autre chose ! Ne vous laissez pas arrêter par la simplicité de la chose ! Croyez que Dieu est toujours Dieu ! Seigneur, pardonne le péché… !"

L'enseignement de Branham sur la semence du serpent.

Branham enseignait que le péché commis par Eve dans le jardin d'Eden était un péché sexuel (Genèse 3). Selon Branham, le serpent a séduit Eve, qui a eu une relation sexuelle avec lui. Elle serait devenue enceinte, et de cette union serait né Caïn. Voici comment il explique cela :

"Voici ce qui s'est réellement passé dans le jardin d'Eden. La Parole de Dieu dit qu'Eve a été séduite par le serpent. Cela a été une séduction réelle. Car le serpent avait une forme très proche de celle de l'homme. Sa semence pouvait féconder la femme, et la faire concevoir" ("Le péché originel", pages 2-3).

"Puisque trois fils sont nés de deux actes sexuels d'Adam, vous pouvez certainement en conclure que l'un de ces fils n'était pas celui d'Adam. En vérité, Eve avait en son sein deux jumeaux, qui provenaient de deux semences différentes, car Caïn avait été conçu peu de temps auparavant par le serpent" ("Un exposé des sept âges de l'Eglise", pages 98, 100-101).

William Branham enseignait donc que le péché d'Eve avait consisté à avoir des relations sexuelles avec le serpent, et qu'elle avait donné le jour à deux hommes de nature différente. Ceux qui étaient de la "semence de Dieu" étaient, bien entendu, les disciples de Branham, qui s'appelaient aussi "l'Epouse", ou "la Nouvelle Semence".

La "semence du serpent" était représentée par Caïn et tous ses descendants. Pour Branham, ils sont prédestinés à l'Enfer. La semence sainte était représentée par Seth et ses descendants. Ils sont révélés par leur acceptation du ministère de Branham. Mais il existe encore un troisième groupe, représenté par tous ceux qui sont encore dans le système des dénominations. Ils ont la liberté de choisir entre le Ciel et l'Enfer. La semence sainte est l'Epouse de Christ, qui sera enlevée avant la Tribulation. Les dénominations sont, et seront, la marque de la bête. Ceux qui resteront dans les dénominations resteront sur la terre et devront traverser la Tribulation.

(Commentaire de Parole de Vie : Cette doctrine est réellement absurde, car tout le genre humain actuel descend d'un seul homme juste, Noé, qui était donc de la semence sainte, selon Branham. Tous les descendants de Caïn ont péri dans le déluge. La réalité nous montre que les hommes, aujourd'hui, sont bien loin de nous prouver qu'ils appartiennent à une "semence sainte" !)

"Le fruit mangé par Eve était en fait son adultère avec le serpent (Proverbes 30 :19-20). Rappelez-vous une chose : le serpent n'avait pas encore été condamné à ramper. La malédiction n'est venue que lorsque le péché a été commis… Ce n'est pas le fait de manger une pomme qui a ouvert les yeux à Adam et Eve, qui ont remarqué qu'ils étaient nus. Il s'agissait d'un acte sexuel… Le serpent était une créature très séduisante. En fait, il était le "chaînon manquant" que cherche la science, entre le singe et l'homme… Satan s'est servi de cette créature pour s'introduire dans le genre humain" ("Etait-ce une pomme ?")

Voici ce que dit la Bible : "Adam connut Eve, sa femme ; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit : J'ai formé un homme avec l'aide de l'Eternel" (Genèse 4 :1). Il n'est pas écrit que Satan a connu Eve, pour donner naissance à Caïn. Qui a raison, Adam ou Branham ?

Branham avait une conception des femmes qui n'était pas juste.

Branham avait une conception déformée des femmes. C'est sans doute son père qui avait indirectement conduit Branham à enseigner qu'Eve avait commis un péché sexuel dans le jardin d'Eden. En effet, le père de Branham recherchait constamment la compagnie des jeunes femmes. A ce propos, voici ce que disait Branham : "C'est la raison pour laquelle j'avais fait cette remarque : "Les femmes ne valent même pas la balle qui devrait les tuer !" C'est vrai ! Je haïssais les femmes. Et, aujourd'hui encore, je dois me contrôler constamment pour ne pas continuer à penser la même chose" ("William Branham : Mon témoignage", page 27).

Il se peut que ce soit cette animosité envers les femmes qui ait conduit Branham à recevoir une "révélation" qui autorisait dorénavant le divorce ("Toutes choses sont possibles", page 162). Tout comme sa cinquième vision, dans laquelle il dénonçait les problèmes moraux de notre époque, problèmes qui tournaient pour la plupart autour des femmes. Il disait : "Dieu m'a montré que les femmes ont commencé à quitter la place où elles auraient dû rester, le jour où on leur a accordé le droit de vote. Ensuite elles ont commencé à se couper les cheveux…"

Son enseignement sur le zodiaque et les pyramides.

Voici comment il décrivait la Jérusalem Céleste : "Ses rues sont pavées d'or. Ses portes sont de gigantesques perles dressées. Elle se dresse, belle et glorieuse comme une pyramide" ("Le dernier avertissement").

Branham enseignait que la Parole de Dieu avait été donnée sous trois formes : le zodiaque, les pyramides d'Egypte, et la Bible. Il disait que la Grande Pyramide de Gizeh avait été construite par Enoch en Egypte, et qu'elle était un mémorial pour Dieu ("Toutes choses sont possibles", page 162).

Kurt Koch a écrit ceci : "Les parents de Branham croyaient en la bonne aventure, et ils ont lié leur fils dans l'occultisme dès son jeune âge". La tombe de Branham est surmontée d'une pyramide. Il a été très influencé par le paganisme.

Branham disait que le zodiaque et les pyramides d'Egypte devaient être mis sur le même plan que la Bible dans la révélation de la Parole de Dieu. Il croyait donc en trois Bibles. La première, nous la connaissons, c'est la Parole de Dieu écrite. Il plaçait la seconde Bible dans le ciel : c'était le zodiaque. La troisième Bible était représentée par les pyramides. Tout cela est de l'occultisme pur ! Les adeptes de l'ésotérisme et de la théosophie croient en ces choses depuis bien plus longtemps que Branham.

Son enseignement sur l'Enfer.

Selon Branham, Satan est destiné à l'annihilation éternelle :

"Nous croyons qu'il sera détruit complètement et annihilé. Est-ce que le lac de feu est éternel ? Non, Monsieur ! Ce qui a été créé ne peut pas être éternel. Si quelqu'un vous dit que vous allez brûler dans un Enfer éternel, il faut lui demander où cela est écrit dans la Bible. Le lac de feu a été créé pour détruire ceux qui sont perdus… Il ne faut pas confondre ce qui est éternel avec ce qui n'a pas de fin. Dans 2 Thessaloniciens 1 :9, l'expression "ruine éternelle" signifie en fait "annihilation". Leur destruction n'aura pas de fin."

"Ne laissez personne dire que je ne crois pas dans le lac de feu ni dans le jugement. J'y crois. Je ne sais pas combien de temps cela va durer, mais cela aura une fin. Dans Apocalypse 21 :8, il est dit que les pécheurs auront leur part dans le lac de feu. Le mot "part" aurait dû plutôt être traduit par "temps" ("La révélation des sept églises", pages 28 et 48, et "Un exposé des sept âges de l'Eglise", pages 134-135).

Branham se permet de modifier les mots de l'Apocalypse, qui sont pourtant clairs. Aucun véritable prophète de Dieu n'oserait modifier les paroles de l'Ecriture ! Le mot grec traduit par "part" est "meros". Il signifie un "lot" assigné à quelqu'un, une "mesure", une "part" donné à chacun. Cette part n'implique aucune limite de temps.

William Branham prétendait pourtant être le prophète de la dernière église, celle de Laodicée. Cette association est d'ailleurs normale, car l'église de Laodicée s'accorde très bien avec le ministère d'un faux prophète !