Envoyer à un ami

A223 L'Eglise des derniers jours (8/9). La Troisième Vague charismatique et les faux réveils.

Article de Laurence Dene McGriff.

Autre signe de l'apostasie actuelle: la Troisième Vague charismatique, et les faux réveils actuels.

Source http://www.endtimesnetwork.com/church/ld_chpt5.html 

L. D. McGriff est responsable de l'œuvre "Antipas Ministries". Il exerce un ministère en faveur de ce qu'il appelle "l'Eglise des derniers jours", cette Eglise fidèle qui, selon lui, sera de plus en plus rejetée et persécutée, et qui devra revenir au modèle biblique des églises de maisons des premiers temps. Il a publié en 2000 un livre intitulé "Apostasy and the Last Days Church" (L'apostasie et l'Eglise des derniers jours). Cet article est la traduction du chapitre 5 de ce livre.

(Note de Parole de Vie : Dans ce chapitre, L.D. McGriff étudie un nouveau signe de l'apostasie de l'Eglise dans les derniers jours : le développement de la "Troisième Vague" du Mouvement Charismatique, avec sa recherche des expériences, des signes et des prodiges, au détriment de la Vérité de la Parole de Dieu).

Les signes et les prodiges.

Selon de nombreux dirigeants évangéliques, nous assistons à une "nouvelle vague", qui déferle sur toute l'Amérique. Voici ce qu'écrit Phil Arms :

"La première vague fut le Mouvement de Pentecôte. La seconde vague fut le Mouvement Charismatique. A présent, une Troisième Vague est en train de les rejoindre. Cette vague touche surtout les églises évangéliques traditionnelles qui s'ouvrent à la puissance de Dieu, tout en refusant de s'identifier au Pentecôtisme" (C. Peter Wagner, cité dans The Trojan Horse, page 244). "Ses partisans se réclament toutefois du Pentecôtisme du bon vieux temps. Mais certaines doctrines de mouvements appartenant à la Troisième Vague, comme le Mouvement Vineyard, ou le mouvement qui en dérive et qui a le vent en poupe, les Promise Keepers, vont beaucoup plus loin. Ce sont des doctrines qui caractérisent un extrémisme extra-biblique à la recherche d'expériences sensuelles et de "paroles" venant directement du Seigneur Tout-Puissant ! Le plus souvent, le "prophète" indique le nom des destinataires de ces paroles. Il peut aussi recevoir des visions, dans lesquelles des apparitions de Jésus ou d'autres personnages bibliques ne sont pas rares. Ces mouvements ont été le siège de pratiques et de comportements incroyables, extrêmes et incongrus, tous imputés à l'action du Saint-Esprit. On est loin des pratiques humbles qui étaient celles de ces mouvements à leur début !

"Les tacticiens de la Troisième vague, notamment ceux de Vineyard et des Promise Keepers, ont mis au point des techniques visant à infiltrer et à contrôler les dénominations qui étaient jusqu'ici modérées et équilibrées. Elles séduisent leurs victimes naïves par leurs appels à l'unité, à l'harmonie et à la nécessité d'avoir dans l'Eglise des "hommes" dignes de ce nom. Il s'agit d'une véritable conspiration bien planifiée visant à remplacer les positions théologiques traditionnelles de leurs victimes par de nouvelles doctrines extrêmement opposées. L'espoir de ces stratèges de la Troisième Vague est de faire accepter l'idée que "les problèmes de doctrine sont secondaires, et qu'il suffit de réunir et d'unifier tous ceux qui aiment Jésus-Christ". Leur plan est de gagner toutes les dénominations et tous les groupes chrétiens à une philosophie extra-biblique qui asservit, excite et pousse à une ferveur évangélique excessive. D'où le succès des orateurs de Vineyard et des pasteurs de la Troisième Vague, dont les livres et les productions diverses envahissent les églises naguère encore fondées sur la Bible, mais qui sont à présent séduites par les mensonges qui leur sont présentés (Phil Armas, op. cit., pages 245-246).

Examinons donc cette Troisième Vague, qui regroupe le Mouvement Vineyard, celui des Promise Keepers, le Mouvement de Toronto, et celui, plus récent, de Pensacola, qui a éclaté dans une Assemblée de Dieu. Nous disposons d'informations tellement nombreuses que je m'efforcerai de dresser un tableau très général. Mais nous pourrions écrire des livres entiers sur ce thème. J'insiste sur le fait que je ne veux pas exposer mes idées personnelles. En outre, je ne suis pas le seul à être inquiet. Beaucoup a déjà été dit et écrit pour avertir les Chrétiens, et les aider à ne pas se laisser prendre par cette énorme séduction qui se répand sous nos yeux. Dans Luc 11 :29, Jésus dit que "cette génération méchante et adultère recherche un signe". Dans 2 Thess. 2 :9, Paul nous annonce qu'il y aura dans les derniers temps de nombreux signes et prodiges mensongers. Examinons donc de quelle manière ce mouvement a commencé.

Les origines du Mouvement des signes et des prodiges.

Les origines modernes de cette Troisième Vague remontent à Essek William Kenyon qui était, au début du 20e siècle, un vigoureux évangéliste rural, qui a fondé l'Institut Biblique Béthel, et qui l'a dirigé de 1900 à 1923. En 1923, il quitta Béthel et alla s'établir sur la côte Ouest. Il a souvent travaillé avec Aimee Simple McPherson, dans son "Angeles Temple". McConnell a prouvé que Kenyon était étroitement associé à l'Université Emerson et à ses doctrines universalistes, à la New Thought (Pensée Nouvelle), ainsi qu'à d'autres sectes métaphysiques. Kenyon a donc intégré dans le Christianisme des doctrines qu'il appelait "la science spirituelle". Selon Kenyon, c'est parce que la Science Chrétienne avait réussi à répondre par des moyens surnaturels aux besoins de guérison de la population, que les gens se sont retirés des églises traditionnelles pour se laisser attirer par des églises charismatiques indépendantes (ibid., page 47). Kenyon est indubitablement le père du Mouvement de la Parole de Foi. Kenneth Hagin, Kenneth Copeland, Oral Roberts, William Branham, Benny Hinn et bien d'autres "prédicateurs de la foi" se sont directement inspirés des enseignements de Kenyon. En fait, Hagin a même été accusé de plagier Kenyon, parfois mot pour mot (voir le livre de McConnell, ou celui de Hank Hannegraf, "Christianity in Crisis" (Le Christianisme en crise).

C'est donc Kenyon qui a engendré le Mouvement de la Parole de Foi, le Mouvement de la Pluie de l'Arrière-Saison, ainsi que le nouvel œcuménisme charismatique. Ils fondent leur unité sur l'amour seulement, et non sur l'amour et la vérité. De nombreux livres ont été écrits pour dénoncer les doctrines et les pratiques erronées de ces mouvements. Branham ne croyait pas à la Trinité. Beaucoup d'enseignants de la Parole de Foi croient que les Chrétiens sont des "petits dieux", ou que Jésus est "mort spirituellement" sur la Croix, et a dû passer par une "nouvelle naissance". Ces mouvements ont donc répandu de très nombreuses fausses doctrines. Mais je me contenterai de dénoncer deux doctrines très dangereuses qui sont répandues dans tous ces mouvements. Il s'agit de la doctrine de la "connaissance par révélation directe", et de celle de la "manifestation des fils de Dieu".

Selon la doctrine de la "connaissance par révélation directe", Dieu continue aujourd'hui à nous révéler des choses par le moyen de "paroles de connaissance", de rêves et d'intuitions. Cette révélation directe est considérée par certains comme égale à la révélation biblique. Tous ceux qui disent donc aujourd'hui "Ainsi parle l'Eternel", ou qui prétendent parler sous l'inspiration directe de Dieu, sont considérés comme parlant avec la même autorité et la même exactitude que la Bible. Et c'est là que nos problèmes sérieux commencent ! C'est exactement ce qui se passe aujourd'hui. Il vous suffit d'entrer dans l'une des églises de la Troisième Vague charismatique pour le constater vous-mêmes ! Je pourrais vous indiquer une douzaine de livres remplis de fausses prophéties, comme le livre de Rick Joyner sur "La dernière moisson". Je pourrais vous donner les adresses d'une quantité de sites Internet remplies de leurs fausses prophéties, comme l'annonce de catastrophes économiques dans les années 70, 80 et 90, ou après le passage à l'an 2000, ou d'autres fausses prophéties annonçant des désastres ou un "bug de l'an 2000", qui ne se sont jamais produits.

James Ryle est le pasteur de Bill McCartney, fondateur des Promise Keepers. Leur église est une église Vineyard. Il affirme que beaucoup de leurs révélations leur viennent dans des rêves :

"Il y a eu de nombreuses occasions, dans ma propre vie, où le Seigneur m'a communiqué des révélations importantes par des visions ou des rêves. Ces rêves prophétiques concernent parfois l'Eglise, une nation, ou des conducteurs de l'Eglise. Parfois encore, ces révélations concernent des domaines plus personnels" (James Ryle, "Hippo in the Garden", page 125).

Son livre est rempli d'exemples montrant comment il est conduit par des rêves. Est-ce conforme à l'Ecriture ? Peut-être, mais nous devons quand même tout contrôler dans l'Ecriture ! Que vous receviez un rêve, une intuition, ou tout autre "parole" de Dieu, il n'est pas normal de les accepter sans les vérifier dans la Bible. Certains vont jusqu'à dire que nos propres paroles sont créatrices. Nos paroles créeraient la santé et la prospérité ! Vous entendez cela tous les jours sur la télévision "chrétienne".

Cela peut paraître absurde, mais il nous faut être prudents, car on est en train de contrôler subtilement les Chrétiens, notamment quand on fait un vibrant appel à la fin d'une réunion, et qu'on leur donne des "paroles de connaissance" personnelles. L'un des prophètes de Kansas City allait partout en donnant des "paroles de connaissance" à tout le monde. Mais on finit par découvrir qu'il était homosexuel et pédophile, et il dut être mis sous discipline par son mouvement Vineyard ! Quelle était la valeur de ses "paroles de connaissance" ? Quelle en était la source ? Dieu ? Ou Satan ? Comment parvient-on à faire le tri entre toutes sortes de pensées, impressions, intuitions qui nous viennent à l'esprit, et qui peuvent provenir de Dieu ou de Satan ? En fait, on est en train d'écarter les Chrétiens de la Parole de Dieu écrite, pour la remplacer par toutes sortes d'impressions subjectives, ou, pire encore, par des "paroles" ou des "rhémas" prononcées par n'importe qui, et que l'on affirme venir de Dieu. Des impressions personnelles ne peuvent pas être considérées comme des révélations divines, ni en posséder l'autorité. Pourtant, chaque jour, une foule de Chrétiens faciles à duper considèrent ces "prophéties" comme de véritables "paroles de Dieu". On est en train de manipuler les saints, et beaucoup d'entre eux ont eu leur existence littéralement détruite par ces "prophètes" peut-être remplis de bonnes intentions.

J'aimerais à présent faire quelques commentaires sur la doctrine de la "manifestation des fils de Dieu". Cette doctrine vient des enseignements de la Pluie de l'Arrière-Saison et de William Branham. Selon ces enseignements, il y aura un groupe de Chrétiens "vainqueurs" qui manifesteront des signes et des prodiges et toutes sortes de miracles surnaturels dans les derniers temps. Le nom de cette doctrine a pu changer au fil des années, selon les groupes. On l'a appelée par exemple "New Breed" (Race Nouvelle), et, plus récemment, l'Armée de Joël, dans le mouvement Vineyard et par les prophètes de Kansas City. Plusieurs prophètes ont aussi annoncé une future guerre civile entre Chrétiens (Rick Joyner, John Wimber, John Arnott, James Ryle et bien d'autres). Vous pouvez le lire vous-mêmes sur leurs sites Internet (par exemple, sur celui de Rick Joyner, à l'adresse http://www.eaglestar.org/calltoarms/srod1997.htm). Ce sera une guerre qui permettra à l'Eglise de se débarrasser (c'est-à-dire de les expédier dans la gloire un peu plus vite que prévu) de tous les "moqueurs", de ceux qui "traînent les pieds" et qui s'opposent à l'action actuelle du Saint-Esprit !

Voici ce qu'ils disent sur ceux qui s'opposent à eux.

Voici ce qu'a écrit James Ryle à John Lowffler, après l'avoir invité à son émission radio de Denver :

"Il y a aujourd'hui un groupe de gens qui se font passer pour des puristes bibliques et pour des membres du "petit reste fidèle", qui sont les seuls à prêcher la Parole de Dieu et à posséder le pouvoir de juger et de critiquer tous ceux qui ne sont pas comme eux. Il n'y a rien de nouveau sous le soleil, comme peuvent l'attester tous ceux qui connaissent l'Ecriture. En fait, ce sont ces gens-là qui ont crucifié Jésus-Christ. Ce sont des scribes et des Pharisiens, des religieux aigris et vindicatifs, qui attaquent et persécutent tous ceux qui osent s'écarter de leurs idées exclusives. Mais voici que leur complot se renforce. Ces chiens de garde de la pureté doctrinale, qui ne manquent pas eux-mêmes de violer l'Ecriture par leur comportement impie, leurs commentaires peu aimables et leurs récits mensongers, dirigent à présent leurs attaques contre le Mouvement Vineyard et ses dirigeants. Pourquoi ? Etant donné que leurs accusations sont sans aucun fondement, on peut se demander pourquoi ils continuent à accuser ! Qu'est-ce qui peut les motiver à mettre en pièces une autre église que la leur ? La réponse est simple. Ce n'est que par orgueil, jalousie, crainte, haine ou ignorance".

Ainsi, tous ceux qui s'opposent à eux s'opposent en réalité à Dieu Lui-même ! Il poursuit :

"Ceux qui sont religieux s'agitent toujours quand Dieu Se manifeste, et commencent toujours à jouer de la langue et à montrer du doigt… Chaque mouvement de Dieu entraîne toujours une opposition, et nous ne voulons surtout pas faire partie de ceux qui s'opposent à Dieu". (Carl Tuttle, Anaheim Vineyard, transcription de la cassette N°00363, reproduite sur le site Internet de "Deception in the Church Newsletter").

Si vous voulez savoir encore comment les adeptes de la Troisième Vague traitent ceux qui s'opposent à eux, lisez le livre écrit par Steve Hill, l'évangéliste de l'église de Pensacola, "God Mockers" (Ceux qui se moquent de Dieu). On peut aussi lire ce livre sur Internet, à l'adresse suivante : http://www.reapernet.com/di/new_product/god_mo_1.html

Je l'ai déjà dit, la Bible nous encourage à vérifier et à juger :

"Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Lorsqu'ils furent arrivés, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact" (Actes 17 :10-11).

Il y a un problème, si nous ne pouvons même plus avoir un débat honnête, alors que le grand apôtre Paul encourageait les gens à contrôler ses propres enseignements ! Je suis d'accord sur le fait que nous ne devons pas nous opposer à un mouvement qui vient véritablement de Dieu. Mais il nous faut quand même l'examiner et contrôler s'il est conforme à l'Ecriture ! Il ne s'agit pas de pourchasser les hérétiques et de se montrer négatif et sans amour, mais nous devons veiller à ne pas nous laisser prendre par la séduction annoncée. Je vous en prie, ne me croyez pas sur parole, mais renseignez-vous, étudiez les faits, lisez la Parole, priez, vérifiez mes sources, et aboutissez à vos propres conclusions ! Mais sachez que quand vous vous élèverez avec assurance pour dénoncer fermement la monstrueuse apostasie qui vient, vous serez écrasé sans miséricorde !

Ils pensent que tous ceux qui s'opposent à eux sont leurs ennemis, et qu'ils devraient être éliminés. Dans un livre récent, "The Shepherd's Rod" (Le bâton du berger), Rick Joyner a écrit :

"Les vautours et les renards dévoreront tous ceux qui, cette année, ne marcheront pas avec le Saint-Esprit… Ceux qui ne répondent pas correctement au Saint-Esprit seront comme des carcasses dans le désert et des proies pour les prédateurs… Les renards sont le symbole de la séduction… Ceux qui ne reçoivent pas l'amour de la vérité, qui sera donné à l'Eglise par les enseignants inspirés, seront la proie d'une puissante séduction et de la confusion".

Je voudrais vous donner encore une citation du livre de Steve Hill, de l'Assemblée de Dieu de Pensacola :

"Ceux qui se moquent de Dieu raillent et méprisent tout ce qu'ils "n'approuvent pas". L'autre caractéristique de ceux qui se moquent de Dieu est leur crainte de la confrontation et du changement. Ils sont tellement englués dans leurs traditions religieuses qu'ils sont complètement fermés à toute nouvelle révélation" (Steve Hill, God's Mockers).

J'espère ne pas correspondre à cette description, et que nous serons toujours ouverts au Seigneur. Il peut y avoir une part de vérité dans le fait d'accuser certains Chrétiens d'être englués dans leurs traditions et de ne pas être ouverts à toute nouvelle révélation. Mais espérons que ces nouvelles révélations seront clairement confirmées par la Bible ! Quant au fait de savoir si nous devons juger ou non, considérez seulement les versets suivants :

"L'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne" (1 Cor. 2 :15).

"Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c'est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ?" (1 Cor. 6 :2).

"Je parle comme à des hommes intelligents ; jugez vous-mêmes de ce que je dis" (1 Cor. 10 :15).

"Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde" (1 Jean 4 :1).

Afin de mieux comprendre ce dilemme, examinons les caractéristiques de cette Troisième Vague.

Les caractéristiques de la Troisième Vague.

John Wimber (qui est récemment décédé), en tant que dirigeant du Mouvement Vineyard, a clairement dirigé aussi la Troisième Vague. Il pensait que l'Eglise moderne était trop rationnelle et matérialiste, et qu'elle ne pouvait donc pas être ouverte à la puissance de Dieu. Pour lui, les Chrétiens devaient avoir une foi dans le surnaturel renouvelée. Mais est-ce que ce sont les signes et les prodiges accomplis par Jésus qui ont stimulé la croissance de l'Eglise primitive ? Historiquement, il est prouvé que les miracles et les prodiges accomplis par Jésus n'ont pas suffi pour stimuler la foi. Cela Lui a permis de devenir très populaire, mais les foules L'ont rapidement abandonné.

"Il leur répondit : Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d'autre miracle que celui du prophète Jonas" (Matthieu 12 :39).

Il est clair que "l'évangélisation par la puissance" prônée par John Wimber n'a pas atteint le résultat espéré !

"Les miracles n'ont pas le pouvoir de convertir les pécheurs. Cela devrait être évident quand on considère le ministère de Jésus. Il exerçait la puissance de l'ère à venir, tout en menant une vie parfaite et en proclamant infailliblement la vérité. Pourtant, malgré tout cela, Son propre peuple L'a clairement rejeté" (Stan Fowler, "Signs and Wonders Today" (Les signes et les prodiges aujourd'hui), cité par Eric Wright dans "Strange Fire" (Du feu étranger), Evangelical Press, Durnham, Angleterre, page 250).

Les églises affectées par la "bénédiction de Toronto et le "réveil de Pensacola" sont aussi affectées par des phénomènes étranges : des tremblements, des secousses, des rires incontrôlables, des aboiements, des rugissements, des hurlements, des comportements de gens ivres, etc… Il faut remarquer que les églises Vineyard se sont séparées de l'église de Toronto, qui appartenait à leur mouvement. Toutefois, les Assemblées de Dieu ont accepté le "réveil de Pensacola", qui a une coloration légèrement différente de celui de Toronto. Pourtant, on peut aussi voir les mêmes phénomènes dans des églises Vineyard et d'autres églises dans tout le pays. Des comportements qui, il y a quelques années, auraient été clairement qualifiés de démoniaques, sont maintenant considérés comme inspirées par le Saint-Esprit. On nous dit que ces expériences produisent beaucoup de bons fruits. Mais est-il possible de dire que ces fruits peuvent être produits en dépit de ces expériences, et non pas à cause d'elles ? Je reçois aussi constamment des e-mails de gens qui ont été terriblement blessés par ces expériences.

Voici ce qu'Alan Morrison a écrit :

"Après avoir conseillé des centaines de gens qui avaient été affectés par ces expériences psycho-religieuses, dans ces églises qui propagent l'expérience de Toronto, nous pouvons retrouver dans ces églises de nombreuses caractéristiques des sectes : 1) des révélations extra-bibliques, 2) une autre définition des conditions du salut, 3) des dirigeants qui font des déclarations personnelles arrogantes, 4) des compromis avec la doctrine, 5) une doctrine de Christ défectueuse, 6) une doctrine du Saint-Esprit défectueuse, 7) des preuves scripturaires hors du contexte, 8) une dénonciation haineuse et menaçante de tous ceux qui ne sont pas d'accord, 9) des pratiques qui intègrent des éléments étrangers au Christianisme" (Lettre publiée par l'Evangelical Times, citée dans "Strange Fire" par Eric E. Wright, page 47).

Wright fait aussi remarquer que les miracles ne sont pas considérés comme des expériences normatives, aussi bien dans l'Ancien que dans le Nouveau Testament :

"Une dépendance continuelle des miracles finit par faire remettre en question la sagesse infinie de Dieu, et tend à dévaluer Son implication intime dans toutes les affaires de notre vie et dans l'Histoire" (ibid., page 244).

La Troisième Vague traite le Saint-Esprit comme s'Il était une denrée spirituelle que tout le monde peut consommer, transmettre ou capter à volonté. Hannegraff, dans son livre "Counterfeit Revival" (Une contrefaçon de réveil), comme Wright dans "Strange Fire", font des observations similaires. Wright donne sept caractéristiques négatives du réveil de Toronto et du Mouvement Vineyard :

  • Un manque de spontanéité.
  • Des phénomènes physiques qui correspondent presque exactement à ceux de l'hypnose.
  • Dépendance de ceux qui viennent assister aux réunions, et qui attendent exactement ce qui va se produire.
  • Dépendance de certaines techniques suggestives qui poussent à s'ouvrir à ce qui va se produire.
  • Dépendance d'une atmosphère puissamment chargée, produite par une chorégraphie soigneusement préparée et des réunions très longues.
  • Des similarités avec les méthodes de lavage de cerveau.
  • Relégation du Saint-Esprit à l'état de "denrée spirituelle" dispensée par des hommes prétendument "oints".

Il ajoute :

"Selon moi, ces mouvements n'ont pas les caractéristiques des véritables réveils produits par le Saint-Esprit. Ils semblent plutôt traduire un appel puissant aux besoins psychologiques de l'humanité, avec des méthodes et techniques qui répondent aux désirs et aux besoins de l'homme moderne. Ils veulent proposer une réponse au profond besoin d'une vie communautaire, et au désir d'échapper à tous les problèmes pénibles de l'existence. Ils touchent aux émotions plus qu'à l'intellect. Ils ont recours à une musique exagérément rythmée, à des histoires divertissantes et à une atmosphère relaxée, tout cela présenté dans un programme très excitant. Ces mouvements actuels traduisent aussi le développement d'une théologie des prodiges et des miracles, qui génère une attente fébrile et une intense excitation" (ibid., page 221).

Plus loin, Wright, un Canadien qui a souvent assisté à des réunions de l'église Vineyard de Toronto, se demande comment les partisans de ce "réveil" "ne peuvent même pas remarquer que les hypnotiseurs et les prêtres des religions païennes pratiquent couramment tout ce qui peut s'observer dans les églises Vineyard" (ibid., page 238).

Par exemple, la répétition continuelle des mêmes cantiques pendant cinq ou dix minutes, ainsi que la voix douce du pasteur, accompagnée d'un "fond musical" approprié, peuvent facilement induire l'auditoire dans un état de transe suggestive hypnotique. Quand tout un auditoire se balance d'avant en arrière, les yeux fermés, les mains levées vers le plafond, en répétant le même cantique comme un "mantra", il est facile de pénétrer dans un état de conscience qui n'est plus celui de la conscience normale. On demande de se "relaxer" et de ne plus réfléchir. Une telle expérience pousse les gens à s'ouvrir à toutes sortes de suggestions et de phénomènes spirituels, et même à des esprits mauvais, qui inspirent alors des comportements étranges et des fausses "paroles prophétiques". On doit vraiment se demander quelle est la source de tous ces phénomènes, et quel est l'esprit qui est à l'œuvre !

Pour finir, je voudrais citer un extrait d'une lettre écrite par Al Dager au Pasteur Steve Hill, de l'Assemblée de Dieu de Pensacola :

"Steve, comment se fait-il que des élus de Dieu puissent être séduits ? La seule réponse est que la grande séduction des derniers jours vient avec puissance au nom de Jésus ! Le seul moyen, pour les élus, de ne pas être séduits est de posséder le discernement spirituel, et l'humilité de reconnaître les subtiles différences entre une véritable œuvre de Dieu, et sa contrefaçon. Les Chrétiens de nom sont incapables de reconnaître cette différence, ni ceux qui préfèrent la recherche des expériences à celle de la vérité". "Special Report, Pensacola Revival or Reveling" (Rapport spécial sur Pensacola : réveil véritable, ou orgie ?), page 35".

Beaucoup d'autres choses pourraient être dites sur ce sujet. Je n'ai fait qu'effleurer le sommet de l'iceberg. Je ne suis pas le seul à m'inquiéter de ce Mouvement des signes et des prodiges. Nombreux sont ceux qui s'en inquiètent. J'espère que vous pourrez lire en entier les livres que j'ai cités.

Pour résumer, il s'agit d'un véritable changement dans la manière de penser traditionnelle des Chrétiens évangéliques. Voici les caractéristiques résumées de cette nouvelle manière de penser :

  • On méprise de plus en plus la doctrine et les enseignements bibliques. On demande aussi aux Chrétiens de ne plus avoir recours à leur intelligence, et de "s'ouvrir" simplement.
  • On demande aux Chrétiens d'être ouverts aux "nouvelles révélations" et aux "nouvelles expériences". Refuser, c'est résister à Dieu.
  • Laissez votre Bible chez vous. On vous dira ce que vous avez besoin de savoir.
  • L'unité est plus importante que la vérité.
  • Ou alors, on redéfinit l'unité sur une base très étroite, pour que tout le monde soit d'accord sur un petit nombre d'objectifs communs.
  • Toute position absolue divise et traduit de l'étroitesse d'esprit. Il vaut mieux rechercher le consensus du groupe.
  • C'est l'expérience qui représente le critère de vérité.

(A suivre)