Premier article d'une série de 7 articles.
Articles de Gavin Finley, publiés en anglais en décembre 2002, traduits en français en juin 2004.
Source http://endtimepilgrim.org/70wks1.htm

Article traduit par Henri Viaud-Murat, publié autrefois sur le site Internet paroledevie.org (site fermé depuis Août 2007).

Parmi tous les mystères de l'Ecriture, peu ont autant attiré l'attention que les prophéties de Daniel concernant les célèbres 70 semaines. Ces prophéties ont été étudiées et sondées avec la plus profonde attention, dès l'époque de Daniel, au VIe siècle avant Jésus-Christ. La série d'articles que nous traduisons ici, partiellement résumés, expose les travaux d'un grand érudit chrétien anglais du XIXe siècle, Sir Robert Anderson. Nous vous recommandons la lecture de cette passionnante série !

Il est vital que nous comprenions la signification de la prophétie de Daniel 9.

Voici le passage concerné, dans Daniel 9 :20-27 :

Verset 20 : Je parlais encore, je priais, je confessais mon péché et le péché de mon peuple d'Israël, et je présentais mes supplications à l'Eternel, mon Dieu, en faveur de la sainte montagne de mon Dieu ;

Verset 21 : je parlais encore dans ma prière, quand l'homme, Gabriel, que j'avais vu précédemment dans une vision, s'approcha de moi d'un vol rapide, au moment de l'offrande du soir.

Verset 22 : Il m'instruisit, et s'entretint avec moi. Il me dit : Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence.

Verset 23 : Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l'annoncer ; car tu es un bien-aimé. Sois attentif à la parole, et comprends la vision !

Verset 24 : Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l'iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints.

Verset 25 : Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur, il y a sept semaines ; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.

Verset 26 : Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre.

Verset 27 : Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu'à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur".

Daniel vivait à l'apogée des empires Babylonien et Médo-Perse. Il est très probable que les Mages, qui étaient des sages hauts placés dans la hiérarchie de ces empires, avaient accès à un certain nombre d'informations importantes, et connaissaient ces prophéties de Daniel. A chaque époque de leur accomplissement, ils attendaient l'apparition d'un signe. A l'époque de la naissance de Jésus, ce sont des Mages qui ont observé une certaine étoile, qui les a guidés jusqu'à Jérusalem, puis, plus au sud, jusqu'à Bethlehem.

Les implications de l'étude des 70 semaines de Daniel sont immenses. Il s'agit, de loin, de la plus importante prophétie de l'Ecriture concernant la fin des temps. Il est donc absolument nécessaire que nous comprenions bien cette prophétie. Il est vital que nous puissions étudier soigneusement et comprendre correctement les Ecritures. Les sages et les saints de l'antique Israël, comme les véritables saints de Dieu aujourd'hui, ont tous reconnu que la prophétie des 70 semaines nous offre une indication parfaitement claire et précise de l'époque de la première venue de Christ, comme de celle de Son retour. La période d'environ 2.000 ans qui sépare ces deux venues, et qui précède le début de la dernière semaine de Daniel, concerne les "temps des nations", qui s'achèveront avant le début de la soixante-dixième semaine.

Beaucoup d'érudits ont tenté sans succès de résoudre le véritable puzzle représenté par cette prophétie des 70 semaines. Sir Isaac Newton lui-même, le célèbre physicien et homme de science de la fin du XVIIe siècle, s'est efforcé de résoudre cette énigme. Comme bien d'autres, il considérait que le début des 70 semaines devait être compté à partir du premier édit d'Artaxerxés, en 457 avant JC. Par cet édit, le roi permit à Esdras de revenir dans la cité sainte, à la fois comme administrateur et comme initiateur d'un réveil. Mais, nous le verrons, la date de cet édit ne nous permet pas de réunir tous les critères permettant de marquer le début des 70 semaines de Daniel.

En quoi cette prophétie apparemment peu claire est-elle importante pour nous ? Je crois qu'en lisant ces articles, nous allons découvrir son importance fondamentale, et même vitale pour nous. Il ne s'agit pas d'une simple question théologique ou académique. Cette prophétie, si nous pouvons la comprendre, contient des informations extrêmement importantes concernant la fin des temps. Cette question doit donc être considérée comme absolument essentielle pour des millions de Chrétiens dans le monde entier, ceux qui se préparent à entrer dans les étapes finales de notre Histoire.

Les Chrétiens doivent considérer une question importante. Nous sommes engagés dans un combat spirituel pour le compte du Royaume de Dieu. Se peut-il que ce combat soit avant tout une "guerre des renseignements" ? A mesure que nous avançons vers la fin des temps, possédons-nous des ordres précis de notre Chef, des ordres personnels et scellés ? En abordant les étapes finales de notre Histoire, se peut-il que les renseignements corrects concernant cette fin des temps ne soient donnés par le Seigneur qu'à Ses saints en qui Il peut avoir entière confiance ? (Apocalypse 19 :10). Se peut-il que notre Dieu Souverain ait décidé d'empêcher que Sa Parole sainte tombe dans les mauvaises mains ? Apparemment, c'est bien le cas. Voici les curieuses paroles données à Daniel par Gabriel, le messager angélique :

"Soixante-dix semaines" (Daniel 9 :24)

"Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera" (Daniel 12 :4).

Daniel confessa qu'il ne comprenait pas comment le peuple saint, à la fin des temps, pourrait apparemment subir une complète défaite de la part d'une dictature finale, pour connaître ensuite une glorieuse victoire à la consommation des temps. Le Seigneur transmet à Daniel ce message abrupt et précis :

"Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu'au temps de la fin. Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés ; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront" (Daniel 12 :9-10).

Cette prophétie de Daniel doit-elle vraiment intéresser les Chrétiens de notre XXIe siècle ? Hélas, beaucoup de dirigeants chrétiens considèrent que les prophéties de Daniel et de l'Apocalypse ne s'accordent pas avec les programmes et les objectifs des églises modernes. En particulier, tous ceux qui sont remplis de "l'esprit de victoire" considèrent que les prophéties concernant la fin des temps sont trop "négatives". Ce ne sont donc pas ces passages que les partisans de la "pensée positive" ou de la "confession positive" choisiront pour stimuler leur estime de soi. Malheureusement, il y a aujourd'hui bien peu de Chrétiens qui s'intéressent à ces questions autant qu'ils devraient le faire. Dans un proche avenir, les choses vont considérablement évoluer !

Il existe un autre problème. Cette prophétie de Daniel n'est-elle qu'un sujet académique réservé aux débats de spécialistes ? N'est-elle qu'un secret bien gardé, dont seuls les théologiens, les grands sages ou les hérétiques peuvent discourir ? Doit-elle rester un sujet d'amusement pour les gnostiques du Moyen Age ou les occultistes du paganisme, avides d'en tordre la signification, pour séduire et égarer les multitudes ? Le fait que Dieu ait décidé de cacher la signification de cette prophétie à ceux qui ne doivent pas la comprendre signifie-t-il que les saints des derniers temps devraient, eux aussi, demeurer dans les ténèbres de l'ignorance ?

La prophétie des 70 semaines de Daniel concerne "l'apocalypse" de Jésus-Christ, c'est-à-dire, au sens étymologique, la "révélation" de Jésus-Christ. Elle trace aussi les grandes lignes de l'histoire des saints de Dieu à l'époque de l'achèvement du temps des nations. Ces renseignements sont manifestement destinés à un certain groupe de personnes qui vivront à la fin des temps. Qui sont ces personnes ? Se peut-il qu'elles soient justement celles qui "auront l'intelligence" pour comprendre un livre scellé jusque-là ? Si c'est bien le cas, cette prophétie ne peut pas représenter, pour les vrais Chrétiens, un sujet trop difficile à comprendre ! Car il est dans la volonté de Dieu de nous faire partager Sa divine Présence. Il nous ouvrira Sa Sainte Parole, et en révélera la signification à Ses disciples consacrés, s'ils recherchent Sa face et Lui confient personnellement leurs fardeaux. Il nous révélera personnellement Sa Parole, comme Il l'a fait avec Pierre, Jacques et Jean dans Matthieu 24. Il semble que la Parole de Dieu, tout au moins dans ses aspects les plus profonds, nous est révélée dans une relation d'amour. Seuls ceux qui ont consacré leur vie à Christ pourront interpréter correctement les prophéties de Daniel et de l'Apocalypse. Tous ceux qui n'ont pas le droit de connaître ces choses sacrées ne recevront pas la bonne interprétation. Ils demeureront dans l'ignorance, jusqu'au moment où ils accepteront de remettre entièrement leur vie à Christ (Romains 12 :1). Dans cette guerre spirituelle, de nombreuses vies sont en jeu !

Ainsi, tout cela étant dit, voici une parole d'exhortation pour les saints de Dieu. Si vous recherchez réellement Jésus-Christ, si vous acceptez de lire régulièrement cette série d'articles, à la manière des fidèles Béréens, même avec l'aide de votre calculette pour vérifier les chiffres, et si vous vous laissez guider par le Saint-Esprit dans tous les détails de ces 70 semaines, la vérité se fera clairement jour.

Quel est donc le message de cette prophétie des 70 semaines ? Vous le comprendrez à mesure que nous avancerons. Dans les temps qui viennent, nous apprécierons hautement le fait de pouvoir disposer d'informations correctes. N'oubliez pas que nous sommes dans une guerre spirituelle. Comme dans toute guerre, les renseignements et la désinformation jouent un rôle capital. La guerre des informations va devenir de plus en plus intense, à mesure que nous approchons des tout derniers jours. Dieu nous a donné Sa Parole. Comprenons-nous clairement Sa Parole ? Tous ceux qui cherchent sérieusement la vérité seront guidés et encouragés, d'une manière vitale, par les informations pures et vraies fournies par Dieu dans Sa Parole, en dehors de tout biais religieux. C'est la Parole de Dieu qui sauvera les élus de la confusion, en des temps où nombreux seront ceux qui tomberont dans l'apostasie et s'écarteront de la foi. La manière dont on dispense la Parole de Dieu a toujours été une question de vie ou de mort. C'est par Sa Parole, que nous gardons dans notre cœur, que le Seigneur nous préservera en ces temps d'épreuve et de jugement (Jude 1 :24 et Apocalypse 3 :10). Nous connaîtrons la pensée de Christ. Et nous réaliserons que notre relation avec Dieu est une relation d'amour. La révélation de la Sainte Parole de Dieu aura également un impact important sur notre volonté. Par la grâce fortifiante de Dieu, nous ferons des découvertes divines, heureuses et inattendues. Nous verrons que nous pouvons marcher par la foi, et avancer vers notre destinée, remplis d'un amour inattendu et toujours plus profond pour le Seigneur. C'est là le témoignage des saints qui nous ont précédés. Et c'est également le témoignage de toutes les Ecritures :

"Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ" (Philippiens 1 :6).

Ainsi, chers saints de Dieu, je vous pose la question : "Existe-t-il une étude, fidèle à la fois aux Ecritures, aux Mathématiques et à l'Astronomie, qui puisse nous aider à étudier la prophétie des 70 semaines de Daniel ?" Oui, une telle étude existe !

Suivez-nous, nous allons vous la présenter dans l'article suivant. Cette étude a été réalisée par un célèbre Inspecteur Général de Scotland Yard qui vivait au XIXe siècle, un Chrétien consacré. Il nous aidera dans notre étude, en nous fournissant certains précieux indices.

(A suivre)