Envoyer à un ami

A317 La délivrance du péché.

Article de C.H. Spurgeon.

Comment être délivré de la puissance du péché.

Source http://www.ccel.org/s/spurgeon/grace/grace.htm

Dans cet article, l'auteur s'adresse à ceux qui ont déjà reçu le pardon de leurs péchés et la justification par la foi en Jésus-Christ, mais qui craignent ensuite de ne pas pouvoir cesser de pécher.

En tant que Chrétiens, nous ne pourrons jamais être pleinement heureux, dans la paix, et en pleine santé spirituelle, tant que nous ne serons pas saints dans toute notre conduite. Nous devons être délivrés du péché. Mais comment recevoir cette délivrance ? Pour beaucoup, c'est une question de vie ou de mort ! La vieille nature est très puissante. Beaucoup ont essayé de la dompter ou de la soumettre. Mais ils n'ont jamais pu dompter la vieille nature et, dans leur désir ardent de s'améliorer, ils se sont retrouvés dans une situation pire qu'auparavant. Le cœur humain est tellement dur, la volonté propre tellement obstinée, les passions tellement furieuses, les pensées tellement volatiles, l'imagination tellement incontrôlable, que l'homme sent qu'il a en lui comme une horde de bêtes sauvages, prêtes à le dévorer plutôt qu'à être domptées par lui.

Nous pourrions dire de notre nature déchue ce que le Seigneur disait à Job en ce qui concerne l'hippopotame : "Joueras-tu avec lui comme avec un oiseau ? L'attacheras-tu pour amuser tes jeunes filles ?" (Job 41 :5). L'homme pourrait plus facilement saisir le vent entre ses mains, que contrôler par ses propres forces ces puissances déchaînées qui demeurent dans sa propre nature déchue ! C'est une tâche plus difficile que n'importe lequel des travaux d'Hercule ! Il nous faut l'intervention de Dieu dans ce domaine !

Quelqu'un pourrait dire : "Je peux très bien croire que Jésus a pu pardonner mes péchés. Mais mon problème, c'est que je continue à pécher, et que je ressens au-dedans de moi des instincts épouvantables ! Si je lance une pierre en l'air, elle retombera toujours ! Il en est de même pour moi ! Je peux être exalté jusqu'aux cieux en entendant une merveilleuse prédication, mais je retombe ensuite toujours dans mon état antérieur ! Hélas ! Je suis si facilement fasciné par les yeux de serpent du péché ! Il me semble que je suis retenu comme par une malédiction, et que je ne peux m'échapper de ma propre folie !"

Cher ami, le salut serait bien incomplet s'il ne réglait pas aussi le problème de notre nature déchue ! Car nous désirons être pardonnés, mais nous désirons aussi recevoir une nature pure ! La justification sans la sanctification ne serait pas du tout un plein salut ! Cela reviendrait à proclamer le lépreux guéri, tout en le laissant dans sa maladie. Cela reviendrait encore à pardonner une rébellion, tout en permettant au rebelle de rester ennemi de son roi ! Ce serait ôter les conséquences, tout en négligeant les causes. Nous devrions nous efforcer sans cesse de régler un problème insoluble ! Nous pourrions contenir la source impure pendant un moment, mais, tôt ou tard, elle recommencerait à jaillir avec une puissance accrue.

Rappelez-vous que le Seigneur Jésus est venu pour ôter le péché, et qu'Il l'a fait de trois manières. Il est d'abord venu pour prendre sur Lui le châtiment du péché, puis détruire la puissance du péché, et enfin, nous délivrer de la présence du péché. Nous savons qu'Il a été manifesté pour ôter nos péchés.

Annonçant la venue de notre Seigneur, l'ange avait dit à Joseph : "Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés" (Matthieu 1 :21). Notre Seigneur Jésus est venu pour détruire en nous les œuvres du diable. Ce qui fut déclaré à la naissance de notre Seigneur fut aussi déclaré à Sa mort. Car lorsque le soldat romain perça Son côté avec sa lance, il en jaillit de l'eau et du sang, pour montrer que nous étions délivrés à la fois de la culpabilité et de la souillure du péché.

Cependant, si vous êtes troublés par la puissance du péché, et par les tendances de votre nature humaine, comme cela peut être le cas, il y a une promesse pour vous. Acceptez-la avec foi, car elle figure dans cette alliance de grâce, sûre et bien ordonnée en tout point. Dieu, qui ne peut mentir, a dit dans Ezéchiel 36 :26-27 :

"Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois".

Dieu dit que c'est Lui qui le fera ! "Je vous donnerai, je mettrai, j'ôterai, je ferai en sorte que… C'est le style royal du Roi des rois, capable d'exécuter Sa propre volonté ! Aucune de Ses paroles ne tombera jamais à terre !

Le Seigneur sait parfaitement bien que vous ne pourrez jamais changer vous-mêmes votre cœur, ni purifier votre propre nature ! Mais Il sait aussi qu'Il peut le faire Lui-même ! Il peut faire en sorte qu'un Ethiopien change de couleur de peau, et que le léopard change la sienne ! Ecoutez, et soyez étonnés ! Il peut vous créer une seconde fois ! Il peut vous faire naître de nouveau ! C'est un miracle de Sa grâce, miracle que le Saint-Esprit accomplira. Ce serait merveilleux si nous pouvions nous tenir au pied des chutes du Niagara, prononcer une parole, et voir les chutes remonter leur cours, en laissant vide ce grand précipice où elles s'écoulaient auparavant avec tant d'impétuosité ! Seule la puissance de Dieu pourrait accomplir un tel exploit. Mais ce serait encore peu de chose, au regard de ce que Dieu accomplit dans votre propre nature par la nouvelle naissance, pour en renverser le cours !

Tout est possible à Dieu. Il peut renverser complètement le cours de vos désirs et le flot de votre vie. Dans la vie d'un homme non régénéré, ce cours et ce flot s'éloignent de Dieu. Par la nouvelle naissance, Dieu renverse ce cours et ce flot, pour les faire revenir à Lui ! En fait, c'est ce que Dieu a promis de faire dans la vie de tous ceux qui acceptent d'entrer dans Son alliance. Nous savons, par les Ecritures, que tous les Chrétiens sont entrés dans cette alliance. Relisons ces promesses de Dieu : "Je leur donnerai un même cœur, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de leur corps le cœur de pierre, et je leur donnerai un cœur de chair, afin qu'ils suivent mes ordonnances, et qu'ils observent et pratiquent mes lois ; et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu" (Ezéchiel 11 :19-20).

Quelle merveilleuse promesse ! Elle est "oui et amen" en Christ Jésus, à la gloire de Dieu. Emparons-nous de cette promesse ! Acceptons-la comme vraie ! Approprions nous-la ! Elle s'accomplira dans notre vie, et nous pourrons sans cesse chanter, dans la suite des temps, quel a été ce merveilleux changement que Dieu a produit dans notre vie, par Sa grâce souveraine !

Nous ferions bien de considérer que, lorsque le Seigneur ôte en nous notre cœur de pierre, la chose est accomplie ! Et, une fois qu'elle est accomplie, aucune puissance au monde ne pourra jamais plus ôter ce nouveau cœur que Dieu nous a donné, ni cet esprit nouveau qu'Il a placé en nous. "Dieu ne se repend pas de ses dons et de ses appels !" Cela signifie qu'Il ne change pas d'avis. Il ne reprend pas ce qu'Il a donné. Laissez-Le vous renouveler, et vous serez renouvelé ! Les méthodes et les manipulations des hommes cesseront, car le chien retourne à ce qu'il a vomi. Mais quand le Seigneur met en vous un nouveau cœur, vous garderez toujours ce nouveau cœur, il ne se transformera plus jamais en cœur de pierre ! Celui qui vous a donné un cœur de chair vous le conservera. Nous pouvons donc nous réjouir et rester toujours dans l'allégresse, après avoir reçu ce que Dieu a créé dans le Royaume de Sa grâce.

Pour dire les choses très simplement, connaissez-vous l'histoire du chat et de la truie ? Je vais vous la raconter à ma manière, afin d'illustrer ces paroles expressives de notre Sauveur : "Vous devez naître de nouveau". Voyez-vous ce chat ? Quelle créature éprise de propreté ! Voyez avec quel soin il se nettoie avec sa langue et ses pattes ! Quel beau spectacle ! Avez-vous jamais vu une truie faire cela ? Non, vous ne l'avez jamais vu ! Car c'est contraire à sa nature. La truie préfère se vautrer dans la boue. Essayez d'apprendre à une truie à se laver elle-même ! Vous verrez le peu de succès que vous obtiendrez ! Ce serait un énorme progrès sanitaire si les truies pouvaient apprendre à se nettoyer ! Essayez donc de leur apprendre à se nettoyer comme le fait le chat ! Peine perdue ! Vous pourrez nettoyer de force cette truie, mais elle retournera vite dans sa fange, pour s'y vautrer comme auparavant. La seule manière d'apprendre à une truie à se laver serait de la transformer en chat. Alors elle se lavera naturellement et sera propre. Mais pas avant ! Supposez que vous puissiez accomplir une telle transformation. Ce qui était difficile, voire impossible, deviendra tout à fait facile. La truie pourra très bien s'installer dans votre salon ou sur votre couvre-lit !

Il en est ainsi avec le pécheur. Vous ne pourrez jamais le forcer à faire ce qu'un homme régénéré pourra faire tout naturellement. Vous pouvez l'enseigner, lui donner le bon exemple, mais il ne pourra jamais apprendre l'art de la sainteté, car ce n'est pas dans sa nature ! Celle-ci le conduit dans une autre direction. Mais lorsque le Seigneur fait de lui un homme nouveau, toutes choses deviennent différentes. Le changement est alors si grand que j'ai entendu un Chrétien né de nouveau me dire : "Ou c'est le monde entier qui a changé, ou alors c'est moi !" La nouvelle nature en Christ fait ce qui est juste, aussi naturellement que la vieille nature fait ce qui est mal. Quelle bénédiction de recevoir cette nouvelle nature ! Seul le Saint-Esprit peut nous la donner !

Cela ne vous a-t-il jamais frappé, de savoir qu'il est merveilleux pour le Seigneur de donner à l'homme un cœur nouveau et un esprit nouveau ? Vous avez peut-être déjà vu un homard qui s'était battu avec un autre homard, et qui avait perdu l'une de ses pinces ? La pince perdue peut repousser, ce qui est déjà remarquable. Mais ce qui est encore plus remarquable, c'est qu'un homme puisse recevoir un nouveau cœur ! En vérité, c'est un miracle qui est au-delà des capacités de la nature !

Prenez l'exemple d'un arbre. Si vous lui coupez une branche, une nouvelle branche pourra pousser à cet endroit. Mais pouvez-vous changer la nature d'un arbre ? Pouvez-vous modifier la composition de sa sève ? Pouvez-vous faire en sorte qu'un buisson d'épines produise des figues ? Tout ce que vous pouvez faire, c'est greffer à l'arbre une autre espèce de meilleure qualité. On peut se servir de cette analogie pour nous faire comprendre l'œuvre de la grâce. Mais changer la nature même de l'arbre, et la composition de sa sève, serait un vrai miracle ! Pourtant, Dieu accomplit un tel prodige et un tel mystère dans la vie de celui qui croit en Jésus !

Si vous vous abandonnez à Son action divine, le Seigneur changera votre nature. Il anéantira le pouvoir de la vieille nature, et insufflera en vous une vie nouvelle. Placez votre confiance dans le Seigneur Jésus-Christ, et il enlèvera de votre chair votre cœur de pierre, pour vous donner un cœur de chair ! Là où tout était dur, tout deviendra tendre ! Là où tout était vicieux, tout deviendra vertueux ! Là où tout tirait vers le bas, tout va tirer vers le haut avec une puissance impétueuse ! Le lion coléreux sera remplacé par le doux agneau. Le corbeau impur sera remplacé par la tendre colombe. Le vil serpent sera foulé par le talon de la vérité !

J'ai vu de mes propres yeux tellement de changements merveilleux, dans le caractère moral et spirituel des hommes, que je ne désespère plus d'aucun être humain. Je pourrais citer le témoignage de femmes qui vivaient dans le péché, et qui sont à présent aussi pures que la neige. Je pourrais parler d'hommes blasphémateurs qui réjouissent maintenant leur entourage par leur intense dévotion. Des voleurs sont devenus honnêtes, des ivrognes ont cessé de boire, des menteurs disent à présent la vérité, et des moqueurs sont devenus zélés pour le Seigneur. Chaque fois que la grâce de Dieu a touché un homme, elle l'a poussé à renoncer à l'impiété et aux convoitises impures du monde, pour vivre à présent dans la justice et la piété, au milieu d'un monde corrompu. Cher lecteur, le Seigneur fera de même pour vous !

Certains me diront : "Je ne pourrais jamais me changer comme cela !" Qui a dit que vous le pourriez ? Les passages de l'Ecriture que nous avons cités ne parlent pas de ce que l'homme est capable de faire, mais de ce que Dieu fera ! C'est la promesse de Dieu, et c'est à Dieu de remplir Ses propres engagements. Faites-Lui confiance, pour qu'Il accomplisse Sa Parole dans votre vie, et Il le fera !

"Mais de quelle manière le fera-t-Il" ? Pourquoi vous préoccuper de cela ? Le Seigneur doit-Il nous expliquer comment Il agira, avant que nous puissions croire en Lui ? L'œuvre du Seigneur est le sujet d'un grand mystère. C'est le domaine du Saint-Esprit. Celui qui a fait la promesse a la responsabilité de tenir Sa promesse, et Il en a la puissance. Dieu, qui produit en nous ce changement merveilleux, l'accomplira certainement dans la vie de tous ceux qui recevront Jésus. Car Il leur donnera le pouvoir de devenir des fils de Dieu ! Oh, puissiez-vous le croire ! Oh, puissiez-vous rendre à notre Seigneur plein de grâce la justice de croire qu'Il peut, et qu'Il veut faire cela pour vous, bien que ce soit un grand miracle ! Oh, puissiez-vous croire que Dieu ne ment pas ! Oh, puissiez-vous Lui faire confiance, pour qu'Il vous donne un cœur nouveau et un esprit nouveau, car Il peut le faire pour vous ! Puisse le Saint-Esprit vous donner foi en Sa promesse, foi en Son Fils, foi en l'action du Saint-Esprit, et foi en Lui ! A Lui revient la louange, l'honneur et la gloire pour les siècles des siècles ! Amen !