Comment distinguer un vrai prophète d'un faux prophète ?

Au moment où s'élèvent tant de voix prophétiques souvent discordantes, il nous semble important de rappeler, dans ce bref article, quels sont les critères bibliques nous permettant de reconnaître les vrais prophètes de Dieu.

Qu'est-ce qu'un prophète ?

Dans l'Ancien Testament, le prophète ("nabhi" en Hébreu, et "prophetès" en Grec) est considéré comme le porte-parole de Dieu, celui qui parle à la place de Dieu.

Le prophète ne parle jamais de lui-même, mais il parle en tant que représentant de Dieu, ayant un message divin à délivrer au peuple du Seigneur. C'est un homme qui a reçu une révélation divine directe, des paroles directement inspirées par Dieu, paroles qu'il est appelé à transmettre fidèlement, qu'il soit écouté ou non.

Le prophète est donc un homme appelé par Dieu pour effectuer une mission particulière : transmettre la Parole de Dieu dans sa pureté et dans son intégralité.

"L'Eternel dit à Moïse : Vois, je te fais Dieu pour Pharaon : et Aaron, ton frère, sera ton prophète. Toi, tu diras tout ce que je t'ordonnerai ; et Aaron, ton frère, parlera à Pharaon, pour qu'il laisse aller les enfants d'Israël hors de son pays" (Exode 7 : 1-2).

"Tu lui parleras, et tu mettras les paroles dans sa bouche ; et moi, je serai avec ta bouche et avec sa bouche, et je vous enseignerai ce que vous aurez à faire. Il parlera pour toi au peuple ; il te servira de bouche, et tu tiendras pour lui la place de Dieu" (Exode 4 : 15-16).

Ces deux passages montrent clairement le fonctionnement du ministère prophétique : Dieu met littéralement Ses Paroles dans la bouche du prophète, qui doit les transmettre au peuple telles que le Seigneur les lui a données. Le prophète doit dire tout ce que le Seigneur lui a ordonné de dire.

Il s'agit d'une grande responsabilité. Le prophète doit veiller à ne rien ajouter, et à ne rien retrancher, aux Paroles que le Seigneur lui a demandé de transmettre. Il doit fidèlement exprimer le message divin.

Cette fidélité est d'ailleurs un gage d'infaillibilité de la parole donnée. Le vrai prophète, qui s'exprime au Nom de l'Eternel, sait que les paroles qu'il transmet sont celles du Seigneur Lui-même. Elles sont revêtues de toute l'autorité divine, comme si Dieu S'était exprimé Lui-même directement. Ces paroles doivent donc s'accomplir intégralement.

Le ministère du vrai prophète selon la Bible.

1. L'accent sur l'obéissance et la fidélité.

Le vrai prophète met toujours l'accent sur l'obéissance au Seigneur et à Sa Parole. Il rappelle constamment la relation indispensable qui doit exister entre l'obéissance et le culte considéré comme acceptable par le Seigneur.

Le Seigneur Se soucie toujours d'abord de l'obéissance de Son peuple. Mais il s'agit d'une obéissance de cœur, et pas simplement d'une obéissance légaliste et rituelle. Le simple fait de respecter certaines règles et pratiques ne suffit pas. Il faut que la vie de l'adorateur de Dieu traduise l'obéissance de son cœur.

Le prophète Samuel dit à Saül :

"L'Eternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l'obéissance à la voix de l'Eternel ? Voici, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l'observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. Car la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l'est pas moins que l'idolâtrie et les théraphim. Puisque tu as rejeté la parole de l'Eternel, il te rejette aussi comme roi" (1 Samuel 15 : 22-23).

L'obéissance à la Parole de Dieu implique que cette Parole soit d'abord connue par le peuple. L'une des missions essentielles du prophète est d'expliquer et d'interpréter correctement la Parole du Seigneur pour le peuple.

Le vrai prophète est donc avant tout caractérisé par un amour profond pour le Seigneur, pour Sa Parole, et donc pour la Vérité.

Le péché étant fondamentalement la désobéissance à la Parole de Dieu, le prophète est aussi appelé à constamment dénoncer le péché, et à reprendre le peuple qui s'égare. Il rappelle les jugements divins sur les rebelles, exhorte, reprend, censure, avec une pleine autorité. Il appelle à la repentance ceux qui se sont égarés. Il apporte aussi un message de pardon et de consolation pour tous ceux qui se repentent.

2. L'accent sur la prédiction d'événements futurs.

Dans la Bible, les prophètes apportent aussi de nombreuses prédictions sur l'avenir d'Israël, des nations et sur l'âge messianique à venir.

Ces prédictions leur ayant été directement révélées par le Seigneur, elles ne pouvaient manquer de s'accomplir à 100 %. La Bible ne connaît aucunement la notion de "prophète qui peut se tromper" ! Il s'agit d'une notion moderne introduite par certains faux prophètes actuels, qui ont inventé une nouvelle catégorie de prophètes, que la Bible ne connaît pas : celle des prophètes faillibles ! Quelle manière honteuse de dégrader un aussi beau ministère !

N'importe qui peut être un prophète faillible ! Il suffit d'être doué d'une bonne capacité de discernement pour annoncer d'avance, en des termes souvent assez flous, des événements baptisés "prophéties."

Ce sont des hommes auxquels Dieu n'a jamais parlé. Car s'Il leur avait parlé, leurs paroles seraient parfaitement claires, et les événements prédits se seraient tous fidèlement accomplis à la lettre !

Dans ces conditions, le ministère de prophète ne fait pas de celui-ci un homme populaire. Pratiquement tous les prophètes de la Bible ont été rejetés ou mis à mort, car ils prononçaient des paroles que la plupart de leurs auditeurs ne voulaient pas entendre, contrairement aux faux prophètes, qui flattaient l'oreille d'un public avide de les entendre.

Malgré cela, les prophètes ne pouvaient se retenir, car un feu divin brûlait dans leurs entrailles !

"Si je dis : Je ne ferai plus mention de lui, je ne parlerai plus en son nom, il y a dans mon cœur comme un feu dévorant qui est renfermé dans mes os. Je m'efforce de le contenir, et je ne le puis" (Jérémie 20 : 9).

"Car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu" (2 Pierre 1 : 21).

Le vrai prophète de Dieu est donc un homme appelé à transmettre fidèlement la Parole que Dieu lui a clairement révélée. C'est une sentinelle postée sur le rempart, appelée à sonner la trompette pour dénoncer l'ennemi et l'apostasie.

A l'inverse, le faux prophète, qui peut aussi prétendre s'exprimer au Nom de l'Eternel, parle de son propre cœur. Il n'a reçu aucune révélation divine, et ne s'exprime donc pas sous l'inspiration de Dieu.

"Alors Sédécias, fils de Kenaana, s'étant approché, frappa Michée sur la joue, et dit : Par où l'esprit de l'Eternel est-il sorti de moi pour te parler ?" (1 Rois 22 : 24).

"Dans la même année, au commencement du règne de Sédécias, roi de Juda, le cinquième mois de la quatrième année, Hanania, fils d'Azzur, prophète, de Gabaon, me dit dans la maison de l'Eternel, en présence des sacrificateurs et de tout le peuple : Ainsi parle l'Eternel des armées, le Dieu d'Israël : Je brise le joug du roi de Babylone !" (Jérémie 28 : 1-2).

"Et Jérémie, le prophète, dit à Hanania, le prophète : Ecoute, Hanania ! L'Eternel ne t'a point envoyé, et tu inspires à ce peuple une fausse confiance. C'est pourquoi ainsi parle l'Eternel : Voici, je te chasse de la terre ; tu mourras cette année ; car tes paroles sont une révolte contre l'Eternel. Et Hanania, le prophète, mourut cette année-là, dans le septième mois" (Jérémie 28 : 15-17).

"Je n'ai point envoyé ces prophètes, et ils ont couru ; Je ne leur ai point parlé, et ils ont prophétisé. S'ils avaient assisté à mon conseil, ils auraient dû faire entendre mes paroles à mon peuple, et les faire revenir de leur mauvaise voie, de la méchanceté de leurs actions" (Jérémie 23 : 21-22).

Il est donc de la plus haute importance que le peuple de Dieu sache distinguer un vrai prophète d'un faux prophète. Fort heureusement, le Seigneur n'a pas laissé Son peuple à la merci des loups ravisseurs. Il a donné, dans Sa Parole, toute une série de critères permettant de reconnaître un vrai prophète, et donc de reconnaître et de rejeter un faux prophète.

C'est la méconnaissance ou la non-observation de ces critères qui explique pourquoi le peuple du Seigneur peut être séduit par tant de faux prophètes.

Quelles sont donc les caractéristiques bibliques du vrai prophète ?

La Bible nous donne clairement les caractéristiques du vrai prophète de Dieu.

Il est d'une importance capitale de bien comprendre que tous ces critères doivent s'appliquer au vrai prophète, sans en omettre un seul ! Le faux prophète peut correspondre à presque tous ces critères, mais jamais à tous, alors que le vrai prophète correspondra toujours à tous ces critères, sans aucune exception.

  1. Le vrai prophète est conscient d'un appel divin précis.
  2. Il a reçu une claire révélation du Seigneur et de Sa Parole. Il le sait, d'une manière absolue et indubitable.

    "Amos répondit à Amatsia : Je ne suis ni prophète, ni fils de prophète ; mais je suis berger, et je cultive des sycomores. L'Eternel m'a pris derrière le troupeau, et l'Eternel m'a dit : Va, prophétise à mon peuple d'Israël" (Amos 7 : 14-15).

    "Samuel grandissait. L'Eternel était avec lui, et il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles. Tout Israël, depuis Dan jusqu'à Beer-Schéba, reconnut que Samuel était établi prophète de l'Éternel" (1 Samuel 3 : 19-20).

    Puisque c'est Dieu qui Se révèle directement à Son prophète, il est clair que l'on ne peut "apprendre à être prophète" ! Tous les prophètes ont reçu un appel divin clair et précis. Les "écoles de prophètes" sont des inventions humaines.

  3. Le vrai prophète parle clairement au Nom de l'Eternel, uniquement par révélation ou inspiration divine.
  4. Il ne se contente pas de donner une impression personnelle, ou une probabilité d'occurrence d'un événement futur. Dieu lui a parlé. Il le sait. Il répète fidèlement les Paroles de Dieu, sans en omettre ni en rajouter une seule.

    Le vrai prophète ne parle que quand Dieu lui a parlé. Il peut avoir reçu une vision ou un songe, ou avoir directement reçu la Parole du Seigneur. Dieu est maître du moyen qu'Il choisit pour communiquer Sa Parole à Son prophète. L'essentiel est de savoir que la parole que transmet le prophète est véritablement la Parole de Dieu.

    Parlant au Nom de l'Eternel, le vrai prophète ne peut donc que faire référence au vrai Dieu de la Bible, au vrai Jésus, et au véritable Saint-Esprit. Un prophète qui accomplit de vrais miracles, mais qui annonce un autre Dieu, un autre Jésus, un autre Evangile ou un autre Esprit, ne peut être un vrai prophète.

  5. Le message du prophète est toujours conforme à la Parole de Dieu, la Bible.
  6. Le vrai prophète ne fait jamais état d'une "révélation nouvelle" qui ne figure pas clairement dans la révélation écrite déjà donnée par le Seigneur, la Bible.

    Aux époques bibliques, les révélations divines apportées par les prophètes correspondaient toujours aux révélations divines déjà reçues auparavant, et suivaient le fil directeur de la pensée de Dieu. Tous les rédacteurs de la Bible ont été des prophètes. Leurs paroles et leurs écrits qui nous sont conservés dans la Bible ont été entièrement inspirés, dans le fond comme dans la forme.

    Aujourd'hui, la Bible est achevée. Un prophète ne peut donc que confirmer ou expliquer ce qui est déjà écrit, et n'apportera jamais de révélation nouvelle. "Tout est accompli."

    Souvent, le peuple du Seigneur manifeste sa rébellion cachée par le fait qu'il ne se contente pas de la révélation divine déjà donnée par la Bible, la Parole de Dieu. Il n'accepte pas qu'elle soit pleinement suffisante, et recherche avidement des nouveautés qui ne sont que des mensonges.

    "Car c'est un peuple rebelle, ce sont des enfants menteurs, des enfants qui ne veulent point écouter la loi de l'Eternel, qui disent aux voyants : Ne voyez pas ! Et aux prophètes : Ne nous prophétisez pas des vérités, dites-nous des choses flatteuses, prophétisez des chimères ! Détournez-vous du chemin, écartez-vous du sentier, éloignez de notre présence le Saint d'Israël !" (Esaïe 30 : 9-12).

    Le vrai prophète prophétise la Vérité de la Parole. Il indique le Chemin de la Parole, car c'est par Sa Parole que Se révèle d'abord le Saint d'Israël !

    Le message du prophète de l'Eternel est donc toujours un message pur et saint, un message spirituel de haute tenue et de haute valeur morale. Car c'est Dieu qui parle par sa bouche.

    C'est parce que le peuple de Dieu ne connaît pas la Parole du Seigneur qu'il se laisse facilement séduire par les faux prophètes. Il ne peut ou ne veut contrôler la parole de ces faux prophètes, en la comparant à la Parole de Dieu, la Bible.

  7. La parole du vrai prophète est authentifiée par des signes et des miracles.
  8. Il suffit de relire l'histoire de Moïse, de Samuel, d'Elie, d'Elisée, d'Esaïe, d'Ezéchiel, et, en fait, de tous les prophètes, pour constater que Dieu confirme Sa Parole par les miracles qu'accomplissent Ses envoyés.

    Toutefois, les faux prophètes peuvent aussi accomplir des miracles et des signes. Mais ils ne correspondent pas à tous les critères bibliques caractérisant les vrais prophètes, notamment sur le plan de leur message.

    "S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige, et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé en disant : Allons après d'autres dieux, des dieux que tu ne connais point, et servons-les ! tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c'est l'Eternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Eternel, votre Dieu, de tout votre cœur et de toute votre âme. Vous irez après l'Eternel, votre Dieu, et vous le craindrez ; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui. Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l'Eternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d'Egypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l'Eternel, ton Dieu, t'a ordonné de marcher. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi" (Deut. 13 : 1-5).

    La venue d'un faux prophète accomplissant de vrais miracles, mais sans annoncer la pure Parole de Dieu, représente donc une mise à l'épreuve du peuple de Dieu, voulue par le Seigneur. Celui-ci veut voir si Son peuple préfère courir après les signes et les miracles, ou s'il reste fidèle à Sa Parole.

    La manifestation de faux prophètes au milieu des enfants de Dieu est donc un test d'obéissance, que doit passer victorieusement le peuple du Seigneur.

  9. L'Histoire confirme toujours la véracité des paroles du vrai prophète.
  10. Les prophéties annoncées par les vrais prophètes de Dieu s'accomplissent toutes fidèlement, notamment si elles comportent des précisions de dates et de lieux. Celles qui ne se sont pas encore accomplies s'accompliront certainement, car il s'agit de la Parole de Dieu.

    "Si un prophète prophétise la paix, c'est par l'accomplissement de ce qu'il prophétise qu'il sera reconnu comme véritablement envoyé par l'Eternel" (Jérémie 28 : 9).

    La notion moderne de "prophète faillible" est complètement inconnue dans la Bible. Cette notion résulte sans doute d'une mauvaise interprétation de l'exhortation de Paul : "Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon" (1 Thes. 5 : 20-21).

    Paul parle ici du don de prophétie dans l'Eglise de la Nouvelle Alliance. Ce don de prophétie, qui est l'une des manifestations de l'Esprit, est différent du ministère de prophète.

    Paul définit le don de prophétie de la manière suivante :

    "Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères. Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console" (1 Cor. 14 : 1-3).

    Le don de prophétie est le don spirituel qui consiste à parler aux hommes sous l'inspiration de l'Esprit, pour les édifier, les exhorter et les consoler. Tout Chrétien peut recevoir et exercer ce don, sans avoir reçu l'appel au ministère de prophète. Dans son exercice, le véritable don de prophétie peut être mélangé à des manifestations de la chair, ce qui nécessite le discernement de l'assemblée, afin de retenir ce qui est bon, qui est vraiment inspiré par l'Esprit, et rejeter ce qui est mauvais, qui est inspiré par la chair.

    Celui qui exerce le don de prophétie ne peut donc pas affirmer qu'il parle "au Nom de l'Eternel" si toutes ses paroles ne lui ont pas été directement révélées ou inspirées par le Seigneur. Tandis que le prophète, quand il parle au Nom de l'Eternel, le fait parce qu'il a réellement reçu une révélation divine, ou une inspiration divine. C'est pour cette raison qu'une prophétie, ou une prédiction, apportée au Nom de l'Eternel par un vrai prophète, s'accomplira toujours infailliblement.

    Le non-accomplissement d'une prophétie faite au Nom de l'Eternel caractérise donc le faux prophète. Le vrai prophète n'est pas infaillible en tant qu'homme, dans tout ce qu'il dit et tout ce qu'il fait. Mais c'est la parole qu'il apporte à un moment donné de la part de l'Eternel, sous inspiration divine, qui est toujours une parole infaillible.

  11. Le vrai prophète peut être identifié par le témoignage de son caractère moral.
  12. Un vrai prophète de Dieu offre le témoignage d'une vie personnelle pure et sainte. Il produit le fruit de l'Esprit dans sa vie.

    Les faux prophètes présentés dans la Bible sont toujours des hommes dont la conduite est immorale ou impure. Jésus a dit à Ses disciples, à propos des faux prophètes :

    "Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez" (Matthieu 7 : 15-20).

    Voici comment la Bible définit le "bon fruit" que nous devons juger dans la vie des prophètes, comme dans la vie de tout véritable Chrétien :

    "Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n'est pas contre ces choses. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit" (Galates 5 : 22-25).

    Il n'est pas toujours facile de constater le bon fruit dans la vie personnelle d'un prophète. Il faut pour cela pouvoir connaître l'homme d'une manière intime et personnelle. Mais un bon fruit ne peut rester caché, ni un mauvais fruit.

    Il ne faut donc pas nous contenter d'écouter les paroles d'un prophète, ni de lire ses écrits. Il faut aussi que nous puissions nous informer réellement de ses actes, et de sa vie personnelle.

  13. Le message d'un vrai prophète est toujours confirmé par le Saint-Esprit dans le cœur des brebis du Seigneur.

Jésus a dit :

"Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés" (Jean 10 : 7-8). "Elles ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers" (verset 5).

"Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef. Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai, et il n'y a point d'injustice en lui" (Jean 7 : 17-18).

Une vraie brebis du Seigneur cherche toujours à faire la volonté de son Dieu. La promesse du Seigneur est formelle : Ses brebis connaîtront toujours si la parole d'un prophète vient bien de leur Père céleste !

Les prophètes dans le Nouveau Testament.

Certains disent qu'aujourd'hui le ministère de prophète est terminé. Toutefois, ce n'est pas ce que dit la Bible. Dans le Nouveau Testament, le ministère de prophète est clairement appelé à continuer. Avec, en particulier, celui des apôtres, ce ministère constitue même un élément essentiel de la vie spirituelle de l'Eglise.

"Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ" (Ephésiens 8 : 11-15).

Jésus nous a avertis qu'à la fin des temps, de nombreux faux prophètes feront leur apparition. En effet, la fin des temps est un temps d'apostasie et de ténèbres spirituelles. C'est une époque qui nécessite donc aussi, et plus que jamais, la manifestation de vrais prophètes de l'Eternel, pour dénoncer l'apostasie et faire briller la vraie lumière de la Parole de Dieu. Dieu y veillera jusqu'à la fin. Même si les vrais prophètes sont très peu nombreux, leur voix retentira toujours jusqu'au retour du Seigneur. Elle sera reconnue par ceux qui ont des oreilles pour entendre.

"Je t'en conjure devant Dieu et devant Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables" (2 Tim. 4 : 1-4).

"Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience" (1 Tim. 4 : 1-2).

"Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point" (2 Pierre 2 : 1-3).

"Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Eglise du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang. Je sais qu'il s'introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n'épargneront pas le troupeau, et qu'il s'élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux" (Actes 20 : 28-30).

"Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Evangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien" (2 Cor. 11 : 2-4).

"Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Evangile. Non pas qu'il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Evangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème !" (Galates 1 : 6-9).

Si les faux prophètes abondent actuellement, les brebis du Seigneur doivent rester en paix. Car le Seigneur Lui-même leur donnera le discernement et les gardera jusqu'à la fin !

"Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne" (Apoc. 3 : 10-11).

Frères et sœurs de la véritable Eglise de Jésus-Christ, gardons précieusement Sa Parole, par amour pour notre Sauveur et Seigneur, qui est la Vérité ! Il nous gardera fidèles et, par Sa grâce, nous saurons reconnaître les faux prophètes, parce que nous aimons la Parole de Dieu. Nous saurons aussi reconnaître les vrais prophètes qui nous parleront de la part de l'Eternel ! A Lui soit la gloire.

Note de La Trompette:

Sur ce sujet, vous pouvez également lire (ou écouter) le message C164 (a et b) intitulé
Comment distinguer entre un vrai ministère prophétique et un faux ?