Sourcehttp://www.foigm.org/IMG

Cet article concis et très clair nous montre ce que sera l'Enlèvement de l'Eglise d'après la Bible. Voulez-vous faire partie de ceux qui vont bientôt être enlevés dans les airs à la rencontre de Jésus ? Lisez cet article!

"Puis il mourut." Cette courte phrase est répétée huit fois au chapitre 5 du Livre de la Genèse, pour nous rappeler le prix mortel que dut payer l'humanité à cause du péché. Contrastant avec ce chœur de mort, une voix d'espérance résonne en solo. À la septième génération depuis Adam, la phrase change. Enoch ne mourut point, "parce que Dieu le prit" (Genèse 5:24).

Dès le début des relations entre Dieu et l'homme, les Ecritures nous enseignent qu'il existe un moyen d'échapper à la malédiction de la mort et de la poussière (Genèse 2:17 et 3:19). Enoch "marcha avec Dieu" (Genèse 5:22) et échappa à la malédiction de la mort physique. Cette petite lueur d'espoir réapparaît encore une fois dans l'Ancien Testament. Le prophète Elie "monta au ciel dans un tourbillon" (2 Rois 2:11). Ces deux hommes étaient les précurseurs de toute une génération de Chrétiens qui jouiront de la bénédiction unique d'être soudain transférés dans la présence de Dieu.

L'idée d'être enlevé de la terre dans son corps, pour rencontrer le Seigneur Jésus-Christ, vous paraît-elle étrange ? Dans notre époque tournée vers la technologie, cela peut sembler de la science-fiction à beaucoup. Certains ne parviennent pas à croire que l'on puisse échapper au processus normal de la mort. Ce phénomène est pourtant exactement ce que la Bible nous annonce clairement. Le peuple de Dieu a toujours cru qu'il existait une espérance bénie au-delà de la tombe. Les Chrétiens du Nouveau Testament croient en outre en une autre promesse, à laquelle ont été attachées toutes les générations antérieures de disciples de Jésus le Messie : Il pourrait revenir aujourd'hui, et nous prendre au Ciel avec Lui, en un instant ! Quand nous comprenons ce qu'enseignent les trois passages suivants de l'Ecriture, c'est-à-dire exactement ce que je viens de vous dire, la vérité envahira votre cœur et la remplira de cette espérance divine.

Nous serons accueillis par Jésus (Jean 14:1-3).

Le tableau était lugubre. Jésus avait annoncé à Ses disciples qu'Il allait bientôt mourir, qu'Il allait les quitter, que l'un d'eux allait Le trahir, et que Pierre Le renierait. Ces hommes venaient juste de voir Judas quitter la chambre haute où ils venaient de manger la Pâque. Les choses étaient en train de se dégrader, d'une manière que ces hommes loyaux n'avaient pas prévue. Jésus leur donna des paroles de réconfort et d'espoir, qui allaient toucher bien d'autres générations que la leur.

"Que votre cœur ne se trouble point" (verset 1). Jésus rassure Ses disciples, et leur dit que l'une de Ses tâches, après Son départ, serait de leur préparer une place. "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place" (verset 2). Un jour, ils habiteront dans ces nouvelles demeures. Lorsque Il aurait achevé Sa tâche, Il leur promet de revenir pour les prendre avec Lui.

Par ces paroles mémorables, Jésus décrit comment Il allait les rassembler par Son amour : "Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi" (verset 3). Les premiers Chrétiens ont gardé bien vivante cette promesse. Ils attendaient ce jour avec un désir ardent et une grande excitation.

Il est crucial de remarquer quel a été l'impact de cette simple promesse, qui nous demande de lever la tête vers le Ciel. Jésus prendra les Chrétiens avec Lui dans le Ciel ! Cette promesse est simple et claire : Jésus reviendra et prendra Son peuple avec Lui dans le Ciel.

Nous serons changés par Dieu (1 Corinthiens 15:51-54).

"Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés" (verset 51). L'apôtre Paul a ajouté un certain nombre de détails à l'enseignement de Jésus concernant Son retour et Sa promesse d'enlever Ses disciples de la terre. Le mot "mystère" décrit quelque chose qui était caché auparavant, mais qui est à présent révélé. Certaines vérités concernant le retour de Jésus n'ont pas été révélées dans l'Ancien Testament, mais nous sont connues par l'enseignement de Jésus et des apôtres dans le Nouveau Testament.

L'une de ces vérités est la suivante : au retour du Seigneur, le corps des véritables Chrétiens, qui seront vivants à ce moment précis, ne connaîtra pas le "sommeil" de la mort physique, mais sera instantanément transformé. Cet événement spectaculaire se produira "en un instant, en un clin d'œil" (verset 52). Imaginez ce que pourra penser quelqu'un qui est en train de parler à une autre personne, et qui la voit disparaître sous ses yeux, en une fraction de seconde, aussi vite qu'un clin d'œil !

Quand Jésus le Messie reviendra pour accueillir Son Epouse (c'est-à-dire tous les Chrétiens réellement nés de nouveau), seuls ceux qui n'ont pas cru dans le don de Son salut seront laissés sur la terre. D'autres passages de l'Ecriture montrent que ceux qui n'ont pas cru entreront alors dans une période de sept années de Tribulation. Ce sera le temps de la colère de Dieu.

Mais Paul révèle une seconde vérité : ceux qui sont morts en Christ seront ressuscités lors du retour de Jésus. Cette transformation se produira "à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles" (verset 52). Ils seront définitivement libérés de la malédiction de la mort, tandis que les Chrétiens qui seront vivants à ce moment-là seront "changés" (verset 52). Tous ceux-là recevront des corps nouveaux, qui ne seront plus sujets à la maladie, à la douleur et à la mort. À la fin du verset 54, Paul cite le prophète Esaïe (Esaïe 25:8) : "Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire."

Ce que Dieu désirait pour l'homme dans le jardin d'Eden, et ce qu'Il avait donné, dans Sa grâce, à Enoch et à Elie, Dieu l'accordera un jour à toute une génération de Chrétiens : une translation instantanée dans le Ciel. En même temps, tous les Chrétiens qui seront déjà morts au moment du retour de Jésus connaîtront une totale victoire sur la mort.

Nous serons enlevés à la rencontre du Seigneur (1 Thes. 4:13-18).

Dans ce passage, Paul présente de nombreux détails concernant le retour de Jésus, et notre participation à ce grand événement. Paul donne aux Thessaloniciens cette longue explication, parce que ceux-ci avaient manifesté de l'affliction au sujet de leurs bien-aimés qui étaient morts. Ils croyaient que les Chrétiens décédés ne connaîtraient pas la bénédiction du retour de leur Sauveur et Seigneur. Il est certain que les Chrétiens éprouvent du chagrin quand ils sont confrontés à la mort. Mais il ne s'agit pas d'un chagrin désespéré. Paul leur demande de ne pas s'affliger, "comme les autres qui n'ont pas d'espérance" (verset 13). L'espérance transforme le chagrin.

C'est pourquoi Paul donne aux Thessaloniciens (comme à tous les Chrétiens) une raison d'espérer. Il leur révèle que tous ceux qui ont reçu le Seigneur Jésus comme leur Sauveur personnel, tout au long des siècles passés, se retrouveront ensemble. Ceux qui ont déjà quitté cette terre ne seront pas oubliés, car Dieu a promis de réunir à Jésus tous ceux qui sont morts dans la foi. Ils auront part à la bénédiction future (verset 14). En réalité, ceux qui sont morts en Christ seront même les premiers à rencontrer Jésus : "Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts" (verset 15).

Il est important de nous rappeler que Paul pensait que Christ pouvait revenir de son vivant. Jésus Lui-même avait déclaré que personne ne connaissait le moment de Son retour, si ce n'est le Père. C'est pourquoi les Chrétiens doivent être prêts en permanence (Matthieu 24:36, 44 et 25:13). L'espérance de l'apparition imminente de notre Seigneur Jésus se retrouve dans tout le Nouveau Testament (Romains 13:11; 1 Cor. 16:22; Phil. 4:5; Jac. 5:7-9; 1 Pierre 4:7; Apoc. 22:20). Remarquez les détails que révèle Paul. Tout d'abord, Jésus descendra de Sa demeure présente :

"Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement" (verset 16). Les morts ressusciteront à la voix d'un archange et au son d'une trompette. C'est cet appel vibrant à la résurrection que Paul appelle "la dernière trompette" dans 1 Cor. 15:52.

"Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur" (verset 17). Les Chrétiens qui seront vivants à cette époque seront tous ensemble enlevés avec eux sur les nuées à la rencontre de Jésus et des Chrétiens déjà ressuscités. Le mot "enlèvement" est traduit d'un mot grec qui signifie "arracher, prendre violemment." C'est le mot utilisé pour décrire cet événement extraordinaire. De même qu'Enoch et Elie furent enlevés par Dieu, ainsi, toute une génération de Chrétiens évitera de marcher au travers de la vallée de l'ombre de la mort. Après cela, ils seront éternellement dans la présence de leur Seigneur.

C'est pourquoi Paul conclut son message en laissant cet ordre aux Chrétiens : "Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles" (verset 18). Ce passage présente une espérance immédiate à tous les enfants de Dieu. Depuis l'époque de l'apôtre Paul, tous les disciples de Jésus le Messie attendent avec une vive impatience l'événement qui doit bientôt se réaliser sur le calendrier prophétique de Dieu : le retour de Jésus, qui peut se produire à tout moment.

Nous sommes l'Epouse de Christ.

Cette promesse de l'enlèvement est calquée d'une manière extraordinaire sur les antiques coutumes juives réglementant le mariage. Dans son livre "Maranatha Our Lord, Come !" (Maranatha, notre Seigneur, Viens !), le Docteur Renald Showers décrit en détail ces coutumes. Lors de ses fiançailles, le jeune homme devait tout d'abord verser au père de sa fiancée un certain prix convenu d'avance. Le paiement de la dot formalisait le contrat de mariage, et le couple devenait déjà mari et femme. Le fiancé retournait alors dans la maison de son père, et passait environ une année à préparer une demeure pour son épouse. Quand la demeure était prête, il allait secrètement chercher sa fiancée, pendant la nuit, pour la ramener chez lui.

Cette joyeuse réunion était suivie par de nombreux témoins, et de nombreuses festivités célébraient la consommation du mariage. Le couple restait enfermé pendant sept jours, à l'écart des invités. Ensuite, l'époux et son épouse dévoilée sortaient pour saluer les invités.

L'analogie est claire. Jésus a quitté le Ciel pour aller chercher Son Epouse. Il a versé le prix de son rachat, par Sa vie sans péché, Sa mort et Sa résurrection. Actuellement, l'Eglise est séparée de Son Epoux. Elle se conserve pure et se prépare à Son retour. Un jour, Jésus viendra enlever Son Epouse de la terre. Cet événement précipitera le monde dans une rébellion déclarée, sous la direction de l'Antichrist. Après sept années de Tribulation, le Seigneur Jésus reviendra sur la terre, "avec puissance et une grande gloire" (Mat. 24:30; Apoc. 19:7-16). Cette fois, Il reviendra accompagné de Son Epouse. Il jugera le monde et établira Son Royaume sur la terre. L'amour de l'Epouse pour son Epoux sera un jour publiquement dévoilé, au cours du repas des noces de l'Agneau.

Puissent tous ceux qui croient en Jésus le Messie rester fidèles, consacrés, et remplis d'amour pour Celui qui est mort, qui est ressuscité, et qui vient bientôt chercher Son Epouse !

----------------------------------------------

Note de Parole de Vie :

Comme l'auteur le souligne dans cet article, notamment dans sa conclusion, seuls seront enlevés les Chrétiens réellement nés de nouveau, qui seront restés fidèles, consacrés et remplis d'amour pour leur Sauveur et Seigneur.

Cette attitude de cœur signifie qu'ils seront toujours désireux d'obéir de cœur à Sa Parole. Jésus a dit : "Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour" (Jean 15:10). Et encore : "Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime" (Jean 14:21).

Aimer Jésus consiste donc à écouter Sa voix, à nous repentir de tous nos péchés, à accepter d'être baptisés d'eau par immersion, et à apprendre à obéir à tout ce qu'Il nous a commandé. C'est en particulier renoncer à soi, et apprendre de Lui à marcher par Son Esprit, en étant constamment remplis de Son Esprit et de foi.

Nous devons trouver un encouragement dans le fait que Jésus a déjà tout accompli pour nous, et que c'est Lui qui accomplira toutes choses dans la vie de ceux qui croient en Lui et qui Le laissent agir en eux.

Seuls ceux-là seront enlevés. Les autres, c'est-à-dire les Chrétiens de nom, inscrits à l'Eglise de Laodicée, qui vivent dans le compromis et la tiédeur, ne doivent pas se faire d'illusions. Ils seront vomis de la bouche du Seigneur : comment pourraient-ils être enlevés ? Ils ne perdront peut-être pas leur salut, s'ils refusent de prendre la marque de la Bête après l'enlèvement de l'Eglise. Mais ils entreront dans leur salut au travers du feu de la persécution et du martyre.

C'est ce que le Seigneur veut éviter à Son Epouse fidèle, celle qui s'est préparée et revêtue de ce fin lin qui est la justice des saints. Puissent tous ceux qui confessent le beau nom du Seigneur Jésus faire partie du nombre de ceux qui seront glorieusement enlevés dans les airs à Sa rencontre !